9 l’architecture contemporaine

en Tchèque

9 l’architecture contemporaine

Ces dernières années ont vu naître de nouvelles constructions, plus contemporaines les unes que les autres. Zoom sur ces incontournables de l’architecture tchèque des 5 dernières années. 

L’église de la Restituta béatifiée à Brno
Cette église, construite entièrement en béton et imaginée par l'architecte Marek Jan Štěpán, est dédiée à Maria Restituta Kafka. Infirmière tchèque décapitée en 1943 par les nazis (pour avoir refusé d’enlever les crucifix dans l'hôpital où elle travaillait), elle était connue pour sa dévotion à Dieu et son amour pour la bière (représenté par une pinte de bière dans l’église). Cette pièce d’architecture étonnante marque par son intérieur circulaire surmonté d’un arc-en-ciel de vitraux et par sa tour sans clocher. Un lieu de culte unique dépourvu de représentations religieuses à visiter lors de votre prochain passage à Brno.

La maison en verre translucide de Lasvit à Nový Bor
La rénovation des bâtiments du siège de Lasvit, société de fabrication de verre tchèque, a été réalisée par le studio d’architecture Ov-a. Des bâtiments aux charpentes en bois qui dataient du XIXème siècle et qui servaient à l’époque d’ateliers de verrerie, ont été entièrement repensés pour communiquer l’identité de la marque. Ainsi, deux annexes de couleur noire et blanche ont été ajoutées à ces maisons traditionnelles, dont une recouverte de carreaux translucides en verre. La volonté principale a été de créer le siège de l’entreprise en perpétuant cette tradition verrière, en combinant le verre et la lumière et en alliant tradition et design contemporain. À visiter absolument lors de votre prochaine visite de la verrerie de Nový Bor en Bohême du Nord !

Le siėge de la verrerie LASVIT de Nový Bor, Bohême du Nord ©Czech Chamber of Architects

Les « yeux » de Náplavka
Véritable lieu de vie pragois, Náplavka, situé sur les quais de la Vltava, a connu une réhabilitation architecturale avec la construction de 20 voûtes à l’intérieur du mur riverain. Ces anciens lieux de stockage du XIXème siècle ont été reconvertis en cafés, ateliers, galeries et lieux socioculturels et représentent le plus grand investissement post-révolutionnaire de Prague d’un espace public. Parmi ces voûtes encastrées dans le mur, six d’entre elles, situées sur les quais de Rašín, sont accessibles par des fenêtres pivotantes elliptiques en verre organique de 7 cm d’épaisseur et de 5.5 m de diamètre, ce qui font d’elles les plus grandes du monde !

 Les yeux de Náplavka ©Czech Chamber of Architects

La tour d'observation de Velká Deštná
Au sommet de la plus haute montagne des monts Orlické se dresse une tour de guet qui offre une vue panoramique exceptionnelle sur la région de Rychnov et au-delà. Haute de 19 mètres, cette tour en acier complétée de boiseries est unique en son genre. C’est le climat local, avec de la pluie et du vent très fréquents, qui a été la principale source d’inspiration de cette construction. C’est ainsi que la pluie dérivée par le vent est apparue comme le principal motif visuel et esthétique de la conception et l'intention architecturale était de matérialiser la pluie sous ses différentes formes. La transparence ou le rapprochement des différents murs varie constamment en fonction de l'angle de vue, en référence aux changements rapides de la météo locale.

La tour d'observation de Velká Deštná ©Czech Chamber of Architects

Le mémorial de Jan Palach à Všetaty
Ce lieu a été créé en hommage à Jan Palach, jeune étudiant tchèque qui s’est immolé par le feu en 1969 en signe de protestation contre l’occupation soviétique en République tchèque. C’est à partir de la maison de village de la famille Palach en Bohême centrale que ce lieu d’architecture a été construit, comprenant un nouveau pavillon d’exposition et un jardin de contemplation où abstraction et symbolique sont les mots d’ordre. Le message des architectes, Miroslav Cikán et Petra Melková, est fort, persuasif et visible dès l’extérieur. Toutes les fenêtres sont protégées par des plaques métalliques et le mur arrière de la maison est percé d'un énorme coin de métal rouillé. Les architectes décrivent cette structure comme un « bord du mal » qui pénètre dans la maison et frappe la famille. Ce geste artistique s'inscrit dans la lignée des tendances contemporaines en matière d'architecture muséale, où le bâtiment lui-même est utilisé comme un outil narratif.

Le hall multifonctionnel du centre d’art contemporain DOX
En 2018, le centre DOX de Prague s’est agrandi en ajoutant le hall multifonctionnel DOX+, une installation de pointe conçue par le studio d'architecture Petr Hájek Architekti. Cette construction est composée de deux bâtiments indépendants : le premier, doté d’un toit en pente, abrite une salle polyvalente avec un scène conçue pour la danse, la musique, le spectacle… Le second est quant à lui destiné aux répétitions et aux entraînements. Représentant un très bel exemple d’architecture contemporaine, ces bâtiments ont été construits en faisant appel à un jeu des matériaux : un tissu matelassé en guise de façade extérieure et du béton brut à l’intérieur.

Le hall multifonctionnel du centre d’art contemporain DOX ©Czech Chamber of Architects

L’archéoparc de Pavlov 
Le site archéologique de Pavlov et Dolní Věstonice, situés en Moravie, cache les vestiges de villages de chasseurs de l’époque paléolithique, il y a plus de 30 000 ans. Le musée du site, à l’architecture unique, est un bâtiment enfoncé et caché sous terre qui offre une expérience unique aux visiteurs. Récompensé par le prestigieux prix du bâtiment de l’année 2016, sa conception a été imaginée afin de ne faire qu’un avec les couches de découvertes originales. Son entrée, en forme d'entonnoir, offre de belles vues panoramiques sur le château fort de Děvičky et les réservoirs de Nové Mlýny.  

L’archéoparc de Pavlov ©Czech Chamber of Architects

Le château de Helfštýn 
S'élevant au-dessus de la région d’Olomouc en Moravie centrale, le château de Helfštýn est le deuxième plus grand complexe de la République tchèque, juste après le château de Prague. En 2014, la dégradation des ruines du palais Renaissance a forcé le site a fermer pour raison de sécurité. C’est ainsi que la région d’Olomouc a décidé de rénover ces vestiges en ayant une consigne de la part de l’Institut du patrimoine national : préserver le bâtiment à l’état de ruine. Le bâtiment original a alors été complété par une architecture contemporaine, se concentrant à la fois sur le pratique et l’esthétique. Trois matériaux de base ont été utilisés pour la construction de ces nouveaux éléments : du verre pour la toiture, de l’acier pour les poutres, les escaliers et les passerelles et du béton poli pour les chemins du rez-de-chaussée. Un résultat architectural unique et cohérent qui mêle les éléments anciens et nouveaux avec succès.

Le château de Helfštýn ©Czech Chamber of Architects

Le vignoble de Lahofer
En plein cœur de la région viticole de la Moravie du Sud, le vignoble de Lahofer se démarque par son nouveau bâtiment imaginé par le studio d’architecture Chubik + Kristof. Située au milieu de 420 hectares de vignes, cette construction en béton, verre et bois est un très bel exemple d'architecture contemporaine. Sur près de 3900 m2, ce bâtiment se divise en trois parties : une aile administrative, une aile consacrée à la fabrication du vin et une troisième qui accueille le public pour des visites et dégustations. L’originalité de son toit ondulé qui peut se transformer en amphithéâtre fait partie de l’originalité et l’unicité de cette création architecturale, qui avait un but principal : se fondre dans le paysage viticole. 

Le vignoble de Lahofer ©Czech Chamber of Architects

27-07-21 - par CzechTourism Benelux