Agent de Voyage Préférée

SOS- Manif à Bruxelles 6/10

"Cher Jan, je serai là le 6 octobre, à Bruxelles. Pas pour crier et fulminer. Pas avec le message que tout va à la damnation. Mais pour partager ce sentiment de groupe unique dans notre secteur. » C'est en fin d'après-midi que j'ai eu notre agent de voyage préféré au téléphone. Avec la question de savoir si je serais là, lors de l'événement SOS - Save Or Sink le 6 octobre de 12h00 à 14h00 au parc du Cinquantenaire à Bruxelles. Pour être honnête, comme beaucoup d'entre vous, j'avais des doutes. Jusqu'à hier.

Un grand secteur, aujourd'hui en détresse par des circonstances inévitables et exceptionnelles

"Nous sommes tous conscients des principales demandes que l'industrie du voyage a mis sur la table aujourd'hui pour les diverses autorités publiques, Jan. Nous devons être reconnus comme une industrie en difficulté. Un secteur qui est l'un des piliers les plus importants de l'économie belge et mondiale : 10% de l'emploi mondial, 11% du produit national brut mondial - et enfin, tout le monde connaît les chiffres". Notre agence de voyage préférée l'a dit discrètement - tout à fait contre son habitude. D'habitude, elle est un tourbillon imparable, et son discours n'a pas d'épingle. Cette fois-ci, elle avait une voix différente 

Emotion et colère

"Je comprends la frustration et la colère qui monte. C'est un secteur unique, animé par l'émotion. Cette émotion est parfois la force et parfois la faiblesse de l'industrie. Tout devient vite personnel, et des groupes ayant la même opinion se forment rapidement, qui sont alors en désaccord avec des groupes ayant une opinion différente. Cela a souvent un effet paralysant".

Deux objectifs

"L'initiative SOS - Save Or Sink- est née d'une combinaison de frustration, d'émotion et d'anxiété, voire de peur. Mais aussi de la volonté de faire entendre notre voix, haut et fort. L'événement du 6 octobre à Bruxelles est une façon de faire deux choses". "La première est de réitérer aux administrateurs du pays que le secteur du voyage, plus que tout autre, est sur la sellette et a besoin d'une aide concrète pour surmonter cette période de corona et survivre. Cela inclut l'extension des mesures existantes, le développement de nouvelles mesures spécifiques au secteur et un fonds d'urgence intelligent. Une autre forme d'aide consiste en des conseils de voyage coordonnés à l'échelle européenne, affinés". "Le deuxième objectif de cet événement est de fournir un exutoire à la frustration et à l'anxiété. Les organisateurs ont parfaitement conscience de la nécessité de faire quelque chose, en plus du travail effectué par nos associations professionnelles dans les cabinets et les administrations". Notre Agence de Voyages Préferée soupire un instant, et prend une gorgée de café - je sais par expérience qu'elle boit des doubles expressos pendant toute la journée.

Les associations professionnelles font un travail sérieux.

"Ces associations professionnelles font toutes du bon travail, et elles travaillent jour et nuit pour nous depuis plus de six mois. Elles se mobilisent pour leurs membres, ce qui explique parfois le manque de communication globale avec le secteur. Cependant, nous ne voyons toujours qu'une partie de l'iceberg, et de nombreux contacts et négociations doivent rester discrets, car c'est ce que demandent les partenaires de préadhésion. Il ne faut pas non plus oublier que si vous avez un accord avec un ministre, vous devez laisser la communication et le triomphe au ministre. Certainement dans les médias. »

Venez à Bruxelles - Parc du Cinquantenaire le 6 octobre de 12h à 14h.

« C'est pourquoi je ne cesse d'appeler : venez à Bruxelles le 6 octobre, et rejoignez le groupe SOS - Save Or Sink entre 12h et 14h. Faites-le pour le secteur, mais surtout pour vous. Vous redécouvrirez à quel point le secteur est proche, et vous aurez le sentiment de pouvoir contribuer aux solutions".

Le Mot Final

Cela m'a fait taire pendant un moment. La Dame a parlé, et elle attendait clairement une réponse, ou une position, de ma part.

Pour moi, cet événement est l'un des outils de marketing qui permettra au secteur de se démarquer et de se mettre en valeur. Cependant, le message est subtil : d'une part, nous voulons montrer que nous mettons un secteur en danger et, d'autre part, nous devons maintenir la confiance de nos clients. Le message doit donc être positif.

N'oubliez pas non plus que nous avons un nouveau gouvernement, qui a promis de faire les choses différemment. Il ne serait pas judicieux d'utiliser des slogans anti-politiques : nous avons besoin de la classe politique. C'est la dure réalité. Je serai là, le 6 octobre. Pas au premier plan - ce n'est pas ma place à ce moment-là.

J'espère que l'appel final des organisateurs et ces mots de notre agent de voyage préféré convaincront plusieurs centaines de professionnels de se joindre à l'événement du 6 octobre, soit bruyamment soit discrètement. Vous pouvez encore vous inscrire ICI. Toutes les informations sur les possibilités de transport, le calendrier et le lieu de la manifestation se trouvent ici. La page Facebook "Travel agents Belgium" est également pleine d'appels et d'informations. On se voit mardi.

02-10-20 - par Jan Peeters