Deuxième Bonne Résolution sur 10

Notre Agent de Voyages Préférée

Notre Agent de Voyages Préférée a pris la bonne résolution de mettre concrètement en œuvre… 10 bonnes résolutions en 2017. Bon, nous savons tous que la plupart de nos résolutions restent lettre morte aux alentours du 15 janvier, voire même avant. Mais notre Agent de Voyages Préférée est plutôt persévérante. Elle doit et va toutes les appliquer. Voici la numéro deux.

‘’Ma deuxième résolution concerne les entreprises avec lesquelles je collabore : tour-opérateurs, compagnies aériennes, loueurs de voitures et autres. Je m’engage à classifier toutes celles avec lesquelles mes collaborateurs ou moi-même avons effectué des réservations et voir ce que cela me rapporte. Je pense notamment que notre travail n’est pas suffisamment efficace.’’

‘’(Elle rit) Oui, je sais que tu te demandes pourquoi je ne l’ai pas fait plus tôt. Eh bien, je pense que j’ai été trop laxiste. Je sais que de nombreux collègues sont beaucoup plus stricts à ce sujet et que de nombreuses chaînes et agences qui fonctionnent en partenariat réalisent de telles analyses chaque année. Mais d’une façon ou d’une autre, en tant que directrice de mon agence de voyages, je n’y suis encore jamais arrivée. Trop de pression, trop de travail, trop d’imprévus peut-être ? Finalement, ce ne sont que des excuses, j’en suis consciente. Mais en 2017, il ne pourra plus y avoir d’excuses.’’

 

‘’Bien entendu, j’ai déjà pris toutes mes dispositions : mon système IT a été adapté et je peux faire pas mal de choses via l’ordinateur. Mais je veux franchir un cap supplémentaire. Il est en effet facile de travailler simplement sur la base de la commission et de la marge bénéficiaire : il suffit de voir qui te rapporte le plus d’argent et de le choisir.’’

 

“Je trouve cependant qu’une agence de voyages indépendante comme la mienne doit tenir compte de davantage de paramètres. Quels produits sont exclusifs, quels tour-opérateurs font en sorte que mes clients reviennent chaque fois ravis de leur voyage et qu’en est-il de facteurs comme l’accessibilité ou les confirmations rapides ? Egalement important : chez quels partenaires puis-je obtenir des exceptions à la règle quand j’en ai vraiment besoin ? Ce sont autant d’éléments qui vont jouer dans mon évaluation.’’

 

‘’Je pense que sur la base de cette enquête, je vais pouvoir entretenir des relations très intéressantes avec de nombreuses entreprises. Je vais sans doute me séparer de certains fournisseurs. Je vais peut-être réaliser plus de chiffre d’affaires avec d’autres, c’est la vie.’’

 

‘’Mais j’espère surtout atteindre deux objectifs qui à première vue semblent difficilement compatibles : je veux augmenter la rentabilité de mon entreprise et conseiller dans le même temps de meilleures vacances à mes clients. Des vacances que je puisse leur garantir les yeux fermés.’’

 

’Un troisième objectif est d’améliorer l’efficacité interne. Si mes employés et moi collaborons plus étroitement avec moins de partenaires, l’efficacité sera au rendez-vous : je vais réduire le nombre de débiteurs, réduire les nombre de différents contacts et choisir ceux qui poursuivent cette même volonté d’efficacité.’’

 

’Je sais que ce n’est pas un exercice facile, mais c’est un exercice que j’ai postposé depuis bien trop longtemps. En 2017, il sera donc obligatoire quoi qu’il arrive.’’

 

J’ai été sincèrement surpris que The Lady ne l’ai pas fait avant. Vous pouvez aussi sourire avec un brin de condescendance, cher lecteur. Vous avez peut-être déjà tout soigneusement réglé à ce sujet. Mais vous le voyez : personne n’est parfait. Même pas notre Agent de Voyages Préférée.

 

21-12-16 - par Jan Peeters