Chiffre d’affaires par Agent de Voyages Indépendant

AVI

Des conseillers voyages sans agence qui travaillent chez eux et qui prennent  rendez-vous avec leurs clients à leur domicile ou au bureau : un phénomène qui connaît un grand succès au Royaume-Uni depuis des années, s’intensifie depuis environ 10 ans aux Pays-Bas et arrive en Belgique au compte-gouttes. Aux USA, c’est sans conteste une formule gagnante.

Mais que gagne un AVI (Agent de Voyages Indépendant) aujourd’hui ?

En Belgique et aux Pays-Bas, le secret est bien gardé, mais aux States, ils n’ont aucune difficulté à ce sujet. Des chiffres ont été récemment publiés qui montrent concrètement l’évolution du chiffre d’affaires moyen d’un AVI américain.

Une baisse à partir de 2011, mais une nouvelle hausse record en 2015

Le chiffre d’affaires annuel moyen était encore de 414.000 $ en 2011 pour ensuite diminuer progressivement jusqu’à 328.000 $. En 2015, la courbe est de nouveau repartie à la hausse pour atteindre 476.000 $ sur base annuelle.

Les spécialistes de l’industrie du voyage aux USA expliquent cette courbe descendante et ensuite à nouveau ascendante par des circonstances économiques fluctuantes : l’économie américaine a traversé une période très difficile et le travailleur américain moyen ne bénéficie pas d’une protection sociale comme en Europe. Les emplois ont été rares pendant des années et de nombreux américains ont dû par la force des choses accepter des petits boulots très mal payés en attendant des temps meilleurs.

Ceux-ci ont commencé il y a deux ans et vous devez l’accorder aux Américains : cela s’est traduit immédiatement par un renforcement du pouvoir d’achat.

Les mêmes spécialistes du voyage nous disent que les AVI aux States se sont professionnalisés à un rythme soutenu et qu’ils sont pour la plupart spécialisés dans une activité, une niche ou une destination bien déterminée. En améliorant fortement leurs connaissances des techniques de marketing - avec les médias sociaux comme principaux fers de lance - et en utilisant de bons outils CRM, ils peuvent s’adresser à une large palette de clients, souvent très éloignés géographiquement de leur propre région.

Une gamme diversifiée de petits et de super gros salaires

Un second graphique intéressant montre les différences de chiffres d’affaires entre les AVI américains. Les catégories sont réparties selon le chiffre d’affaires sur base annuelle et donnent une bonne image du marché.

Rouge = moins de 25.000 $ sur base annuelle

Vert = 25.000 $ – 100.000 $ sur base annuelle

Orange = 100.000 $ – 500.000 $ sur base annuelle 

Bleu foncé - 500.000 $ – 2 millions $ sur base annuelle

Bleu clair – plus de 2 millions $ sur base annuelle

Les moyennes sont très intéressantes. Nous voyons que 29% des AVI américains (bleu foncé + bleu clair) gagnent un beau, voire un superbe salaire en travaillant comme conseiller de voyages indépendant. Si nous calculons qu’en moyenne 8% du chiffre d’affaires reviennent à l’AVI, un professionnel qui facture 750.000 € à ses clients sur base annuelle conserve 60.000 $ pour lui. Soit 5.000 $ par mois.

32% sont dans la catégorie orange et font un chiffre d’affaires compris entre 100.000 $ et 500.000 $. Si nous prenons une moyenne de 300.000 $, les agents de voyages qui atteignent ce montant gagnent donc 2.400 $ par mois.

Parmi ce mix d’AVI américains, il y a évidemment des emplois à temps plein et à temps partiel. Mais les chiffres sont clairs : celui ou celle qui veut toucher le maximum, avec un solide business plan sans compter ses heures et avec un vrai contenu marketing personnel en ligne peut alors se dire, à juste titre : the sky is the limit.

31-10-16 - par Jan Peeters