UPAV & VVR

ça bouge!

Ce soir, VVR et UPAV accueillent quelque 270 participants pour leur premier événement conjoint de l'histoire récente. L'ordre du jour comprend une présentation de la coupole VVR-UPAV, des contributions de ministres et/ou de hauts fonctionnaires des cabinets et une explication des initiatives prévues. Il y a eu du mouvement avant la crise Corona, il y a eu du mouvement pendant la crise Corona.  L'objectif est de poursuivre ce mouvement dans les mois et les années à venir.

Le tourisme régional ? Pas pour le  secteur “outgoing”.

Certains réagiront sans doute avec le scepticisme nécessaire au rapprochement concret entre VVR et UPAV. Mais là encore, toute initiative est condamnée à recevoir des critiques. En ce qui nous concerne, chaque pas dans la direction d'une voix puissante pour le secteur du voyage est un bon pas. La crise de Corona nous a appris que l'affirmation selon laquelle "le tourisme est une affaire régionale" ne tient pas la route : le tourisme en tant qu'activité économique est présent à tous les niveaux de gouvernement, et jusqu'à nouvel ordre, une voix forte au niveau fédéral est nécessaire pour protéger le secteur des voyages "outgoing", et pour garantir que nos besoins puissent être satisfaits.

Europe : une seule voix, s'il vous plaît !

Au niveau européen également, un secteur fragmenté au niveau national ne pourra que difficilement se faire entendre. Au sein de l'association professionnelle européenne ECTAA, la Belgique est actuellement représentée par Jan van Steen (BTO/ABTO). En fait, il est assis là sous une casquette de la FIT (Fédération de l'industrie du tourisme) -  une autre association. Attention, et puis nous avons aussi la VLARA, la FBAA, et probablement un certain nombre d'autres associations en Belgique qui sont entrain de e fâcher parce que je ne les ai pas mentionnées. Eh bien, oui.

À propos de l'union. Et la force.

En bref : une certaine "union"ne serait pas mauvaise, pour avoir plus de pouvoir demain pour représenter l'ensemble de l'industrie du tourisme "outgoing", et pour convaincre le gouvernement de mentionner cette partie du secteur touristique et de la laisser peser sur les plans politiques.

Pendant les crises de Corona, plusieurs cabinets ont été surpris de voir combien d'associations différentes défendent les intérêts des différentes parties de l'industrie touristique ‘outgoing’. Que l'événement de ce soir soit une étape importante vers une représentation unifiée afin que nous ayons un siège  à la table lorsque les prochains gouvernements seront formés.

Nous serons là, dans les heures qui suivent, à l'hôtel Sheraton Airport. Pourqu'on puisse rapporter, interpréter et exprimer des opinions à travers tous nos canaux. Si c'est bien, nous allons le dire. Promesse. Si c'est moins bien, nous ne nous tairons pas. Également promis. En attendant, bonne chance, car l'initiative mérite déjà d'être saluée. On se voit ce soir.

19-10-21 - par Jan Peeters