Congrès UPAV

L’espoir renaît

Jamais un congrès d’une des associations professionnelles régionales n’avait eu un ‘’accent’’ aussi belge que lors du congrès UPAV. En à peine 24 heures, les organisateurs et les participants ont réussi à balayer les zones d’ombre dues au coup de tonnerre Thomas Cook. Le focus avait été mis sur un thème important : le tourisme durable. Mais il ne pouvait pas être abordé tant qu’il y avait encore des doutes à lever sur la faillite du voyagiste et ses conséquences pour l’agent de voyages indépendant.

Le congrès a démarré à Lille avec un coup fumant : Mark Devriendt était en live chat depuis les bureaux du Fonds de Garantie  pour répondre pendant environ une heure à toutes les questions de membres de l’UPAV. Il était clair qu’il y avait encore beaucoup d’incertitudes. On a souvent entendu ceci : ‘’C’est nouveau pour nous’’. Un peu trop souvent pour des agents de voyages qui ont déjà connu quelques faillites du genre. Les entrepreneurs de voyages présents ont alors proposé de rencontrer cette semaine une équipe d’agents expérimentés pour recenser toutes les situations possibles et y apporter des réponses dans la mesure du possible. Un exemple parfait de réaction judicieuse de véritables professionnels.

Le congrès UPAV  reprenait ainsi une ancienne tactique psychologique : d’abord mettre un nom sur les problèmes actuels et ensuite agir pour pouvoir continuer avec le reste du programme à Chantilly.

Une déclaration marquante du Président de l’UPAV Benoît Dieu lors du traditionnel discours avant de passer à table : il a évoqué la collaboration croissante et l’amélioration constante de la relation entre le VVR et l’UPAV avec une jolie comparaison : ‘’Si nous nous en étions chargé, Koen (van den Bosch, CEO de VVR) et moi, nous aurions déjà un gouvernement belge depuis longtemps.’’Une blague ? Evidemment. Mais c’est possible en 2019. Cela n’a pas toujours été le cas, jusqu’à encore récemment.  

Après une séance passionnante ce dimanche matin sur le thème central du congrès, le tourisme durable, nous avons encore vécu beau moment en duo : Koen et Anne-Sophie Snyers (Secrétaire Générale, mais surtout le moteur derrière l’évolution de l’UPAV) ont présenté les résultats du Belgian Travel Summit et les initiatives programmées. A noter : l’aftermovie du sommet a reçu des applaudissements spontanés. ‘’J’aurais voulu être là’’ ont confirmé de nombreux participants et d’autres l’ont secrètement pensé.

Le congrès UPAV reste encore dans les Hauts de France avant de se poursuivre à Chantilly avec une visite de Top Résa mardi. J’ai quitté le congrès dimanche, mais j’ai parcouru la route du retour avec de bonnes sensations. Le secteur des agents de voyages s’est réuni lors d’un congrès dynamique riche en contenu et les mentalités évoluent. Nous sortons d’une semaine éprouvante, mais pendant ce week-end, l’espoir était de nouveau bien palpable. Hell, yes !

29-09-19 - par Jan Peeters