2021 : Quelles Perspectives ?

Vue à court terme

Si l'on se penche sur l'année qui est presque terminée,il y a deux façons de faire. La première façon est la colère, la tristesse et l'anxiété. 2020 restera en effet dans l'histoire comme l'année pendant laquelle le virus a pris tout le monde de vitesse. Mais il y a aussi une deuxième façon de voir 2020 : plutôt fier, prometteur et confiant.

 e me rends compte que je devrai donner quelques éclaircissements sur ce dernier point. Après tout,iIl est apparu clairement que la politique et l'administration ont encore beaucoup à apprendre en termes d'excellence opérationnelle. La plupart du temps, la division entre "faire de la politique" et "organiser la société" était à peine visible, et le manque de compétences de gestion de ces mêmes chefs d'État s'est avéré désagréable.

Le secteur privé, en revanche, a montré son meilleur visage. Le développement des différents vaccins et surtout leur rapidité, associée à la solidité et à la qualité, restera sans aucun doute dans l'histoire comme l'un des plus grands tours de force scientifiques.

Cela donne  confiance.

Covid-19 a créé une situation mondiale unique d'urgence aiguë qui exigeait une concentration absolue, une collaboration et d'excellentes performances. Il en résulte que la possibilité d'une vaccination très large n'est plus une question d'année, mais de jours.

Le meilleur que vous pouvez être

Cette évolution prouve une fois de plus que les crises font ressortir le meilleur et le pire chez l'homme. Le développement de vaccins est un exemple de "ce que vous pouvez faire de mieux". Personnellement, je me sens confiant que l’on pourra affronter ces autres problèmes énormes : le changement climatique et le réchauffement de la planète, les inégalités dans le monde et les flux migratoires.

Si chacun de ces problèmes reçoit la même approche que la pandemie en termes de priorité absolue, de moyens et de but, j'ose promettre aujourd'hui à ma fille qu'elle vivra dans un monde meilleur, en recouvrant lentement la santé et avec un plus grand degré de tolérance que le monde que j'ai connu.

Euh... et pour les réservations, Jan ?

En conclusion, passons aux voyages de courte durée. Là, je crois en une certitude : les gens voyageront plus en 2021 qu'ils ne l'ont fait cette année. Je vois deux scénarios, qui pourraient commencer à se développer vers la mi-avril, début mai.

Scénario "Doucement, prudamment »

Dans un premier scénario, le consommateur est encore un peu effrayé, et les accords et modèles concernant les tests rapides, la vaccination, le codage couleur des pays de départ et de destination et les accords internationaux mutuels ne sont pas encore suffisamment clairs et précis pour donner une véritable confiance collective. C'est ce que nous appelons le scénario " Doucement, Prudamment  ".

Scénario du "Stampede »

Dans un deuxième scénario, la vitesse de développement des vaccins reste positive, obligeant toutes les parties de la société à développer la même "excellence opérationnelle" afin de relancer la société. En conséquence, l'énorme demande de voyages et de vacances qui est maintenant latente sur le marché se traduirait par un flux de réservations sans précédent, prudemment à partir de début février, gonflant vers la mi-avril, début mai et avec une énorme saison de dernière minute. Si ce scénario de "Stampede" se réalise, les réservations pour le soleil et la neige en hiver seront faites plus rapidement que jamais.

En bref : dans ce deuxième scénario, l'industrie du voyage pourrait bien évoluer plus rapidement que prévu vers 70 à 80 % du volume réalisé en 2019.

Certes, le deuxième scénario est plus positif que ce que vous avez pu lire jusqu'à présent, également dans Travel360°. Mais vous ne pouvez pas ignorer l'évolution de ces dernières semaines, et vous devez la traduire en de nouveaux scénarios plus positifs. Travel360° a déjà ajusté à la hausse les prévisions pour 2021. Parce que nous sommes des croyants.

(*)Et oui, nous avons également entendu la récente décision selon laquelle les voyageurs revenant des zones rouges seront tenus de se mettre en quarantaine à partir du 18/12 - avec contrôle. Mais cela ne change pas notre optimisme pour l'été et l'hiver 2021.

 

18-12-20 - par Jan Peeters