TUI rebranding

exit Jetair

Générations M, Y & Z

Pour clôturer la série consacrée au rebranding de TUI, quelques considérations sur la marque et la distribution, les deux thèmes centraux de l’histoire. Une vision de la ligne de touche avec un respect identique pour toutes les parties qui y ont joué un rôle important : l’agent de voyage, les nouveaux points de vente et les acteurs de la distribution, le tour-opérateur et surtout, le consommateur. Cet article va se pencher sur la marque et le changement de nom qui s’annonce.

La marque Jetair a bien du mérite. C’est une marque connue du secteur du tourisme, elle existe depuis des décennies et est synonyme de l’émergence et de la réussite d’une entreprise ostendaise. Jetair est un concept dans le monde du voyage et chez le vacancier belge. Pour le consommateur, la marque évoque des vacances mainstream, une forme de simplicité et d’humilité, un comportement qui ne fait pas de vague et d’une certaine attitude petite-bourgeoise. Ce n’est peut-être pas l’image dans sa totalité, mais elle n’est pas loin de la vérité. D’ailleurs, cette image se reflète en gros dans une grande partie de la population belge. Tout au moins : aujourd’hui. Un changement de génération est en marche et il va avoir de grandes conséquences. (*)  

Dans un monde où les Baby Boomers et la Génération X laissent peu à peu la place aux Générations Millenial, Y et Z, la marque Jetair aurait rencontré des difficultés. D’ici 2030, ces trois générations vont représenter 65% des voyageurs. A ce moment, vous ne voudriez pas être sur le marché avec une marque synonyme du ‘monde de vos parents’. Allons encore plus loin : Jetair est comme le Campari orange. Tout le monde le connaît, mais si vous en commandez un comme apéritif au restaurant, il y aura toujours quelqu’un pour faire une remarque désobligeante ‘maintenant que tu le dis, ça me revient, c’est ce que buvaient mes parents dans le temps’. Ouch.

Cela peut paraître un peu dur pour la marque Jetair, mais c’est la réalité. Un exemple : la génération ‘Discover Your Smile’ des pubs Jetair est forte, mais il y a une dissonance : la marque Jetair. Elle n’est plus compatible avec le message.

La marque TUI a l’avantage d’une page non écrite : elle est jusqu’à présent inconnue en Belgique et peut donc être liée à tous les attributs de marque possibles et imaginables. Un tel changement de nom n’est évidemment pas sans danger : vous savez ce que vous avez, mais vous ne savez pas (encore) ce que vous obtiendrez. Il offre cependant la chance de construire rapidement une belle notoriété avec une image de marque rafraîchissante et qui peut être aussi attirante pour les générations à venir, sans traîner de lourds bagages derrière elle.

Conclusion : il est quoi qu’il en soit temps pour un changement stratégique fort et audacieux. Si vous disposez d’une marque mondiale potentielle, le choix ne se pose plus. La marque Jetair a bien fonctionné depuis le siècle dernier : elle peut maintenant prendre sa retraite et laisser la place à une nouvelle génération.

 

08-06-16 - par Jan Peeters