Faillite d’un spécialiste de la Turquie

V.Ö. Tours

Vural Öger est une légende vivante dans l’industrie du voyage allemande et turque. L’entrepreneur et homme politique bien connu a fait fortune avec son entreprise Öger Tours, un tour opérateur qui depuis les années septante a poursuivi sa croissance avec le succès grandissant de la Turquie comme destination de vacances. Vural Öger a cédé Öger Tours en 2011 à Thomas Cook.

Cette transaction était assortie d’une stricte clause ‘non-compete’ : Öger ne pouvait développer aucune activité en tant que tour opérateur pendant une période de trois ans. Exactement trois ans et un jour plus tard, Vural Öger refaisait surface avec V.Ö. Tours : un tour opérateur spécialiste de… la Turquie. Le vieux guerrier n’a pas pu y résister : il a repris son ancien business model, déployé une stratégie qui avait fait ses preuves et croyait, vu la demande pour la Turquie qui ne fléchit pas, qu’il ne pouvait pas échouer.

Eh bien non : le 25 décembre 2015, V.Ö. Tours a dû déposer le bilan, en même temps que son incoming agent Holiday Plan.

On a appris récemment que l’empire de Vural Öger s’écroulait : le 4 janvier, Öger Turk Tur, un spécialiste en flight ticket only au départ de l’Allemagne principalement pour un public d’immigrants turcs,  jetait aussi l’éponge. Fait remarquable : Öger Turk Tur existait depuis 1972 et était à la base du succès de l’empire Öger.  Öger Turk Tur avait encore vendu plus d’un million de one way tickets, mais tout en subissant une perte de 4 millions d’euros sur un chiffre d’affaires de 160 millions d’euros.

Tout ce qui subsiste –actuellement – de ce morceau d’histoire du tourisme en Turquie est la chaîne Majesty Hotels, bien qu’elle rencontre elle aussi des difficultés. La faillite de V.Ö. Travel est en effet en grande partie attribuée aux 16 millions de dettes encourues par la chaîne hôtelière. L’origine de la dette proviendrait plutôt de Russie : la faillite du tour opérateur Teztour n’aurait pas respecté ses clauses de garantie.

Vuräl Öger est une légende du tourisme. Pendant des décennies, on pouvait le saluer lors de l’ITB de Berlin comme le ‘Parrain’ du tourisme turco-allemand. Né à Ankara, il personnalisait pour de nombreux Turcs la réussite de l’immigration. Se déplacer dans Antalya avec Vural Öger reste un souvenir mémorable : il était reçu partout comme un chef d’Etat.

Les légendes sont aujourd’hui aussi confrontées à la dure réalité.

Lorsque Vural Öger a lancé V.Ö Travel en 2014, de nombreux observateurs ont émis des sentiments mitigés. Personne ne pouvait cependant prévoir que le tour opérateur serait frappé par un triple mauvais sort : la menace terroriste en Europe, l’implication croissante de la Turquie dans la violence au

Moyen-Orient et la fermeture du marché russe.

Le vieil homme en a fait la triste expérience : le monde est devenu imprévisible et les recettes d’autrefois ne s’y appliquent plus. Même une certitude bien ancrée, notamment les contrats de garantie pour les hôtels, peut être la cause de la chute d’une entreprise. It’s a mad, mad world. It needs mad, mad solutions. Bienvenue en 2016 !

08-01-16 - par Jan Peeters