Hedy Hafsia (UPAV)

Réflexions sur les berges du Nil

Le président de l’UPAV ne livre pas directement le fond de sa pensée. C’est un homme discret qui a baigné dans le tourisme dès son enfance : son père occupait un poste de direction chez Tunisair. Il a ensuite fondé dans une deuxième période de sa vie Your Travel en tant qu’entrepreneur et aujourd’hui, il combine des activités d’agent de voyages (4 points de vente), de tour-opérateur et de canal de vente en ligne. 

Lors du congrès UPAV en Egypte, nous avons discuté avec Hedy quelques heures avant le dîner de gala de clôture. Une conversation sur les berges du Nil avec un coucher de soleil en toile de fond. Nous lui laissons maintenant la parole. 

 

À propos des missions principales de l’UPAV

 ‘’Nous ne devons jamais oublier qu’une association professionnelle existe pour, mais aussi grâce à ses membres. Il s’agit donc de toujours placer nos membres au centre de toutes nos attentions. La question n’est pas de savoir qui est président, s’il existe des rapports de forces en interne et de qui fait partie ou non du comité de direction. L’UPAV doit informer, conseiller et faciliter la vie de ses membres.’’ 

 

À propos des professionnels du voyage

‘’En ce qui concerne les membres : la différence entre la production et la distribution est devenue très faible. L’agent de voyage réalise une part de plus en plus grande de son chiffre d’affaires en production propre via laquelle il crée également parfois une relation B2B, au-delà de l’aspect B2B proprement dit. Je pense, par exemple, à un voyage de groupe en Chine où des collègues agents de voyages sont venus accompagnés de plusieurs clients. Une association comme l’UPAV a ici aussi toute son importance : l’adhésion et la participation à des activités telles que ce congrès font en sorte de renforcer les liens et les relations commerciales qui sont souvent le résultat de discussions amicales et de moment agréables, certainement en Belgique francophone.’’   

‘’Regarde autour de nous, Jan. Ici sur ce bateau sur le Nil, le dernier jour du congrès, il n’y a pas de grande différence entre les grands et les petits acteurs, entre les managers, les entrepreneurs individuels ou les employés : ici, tout le monde est sur le même pied d’égalité, nous sommes tous des professionnels du tourisme. Le côté ‘’scientifique’’ du congrès est certes important avec des présentations au contenu particulièrement intéressant. Mais le côté social, convivial et relationnel est tout aussi important. C’est le seul moyen de pouvoir échanger des points de vue avec chacun dans un cadre ouvert et agréable.’’

 

 À propos de la différence entre un congrès et un voyage d’étude

 ‘’Attention, un congrès n’est pas un voyage d’étude ! L’UPAV a pour but de réunir les membres une fois par an au congrès, pas de jeter de la poudre aux yeux. Ce congrès doit rester abordable pour tous et apporter une value for money correcte. L’apport des sponsors est absolument essentiel, sans eux une telle initiative serait impossible. Mais c’est justement parce que nous fonctionnons avec l’argent de nos partenaires que le congrès doit présenter cet équilibre : être bien organisé, mais sans tomber dans l’excès. Pendant un voyage d’étude, le but ultime est de promouvoir autant que possible la destination et ses hébergements avec un objectif : réaliser davantage de ventes via les agents de voyages. Les objectifs d’un congrès de l’UPAV sont différents et plus diversifiés.’’ 

 

À propos de l’hospitalité de l’Egypte 

"Je veux aussi absolument souligner que je suis très heureux que l’Egypte soit notre pays-hôte. As-tu remarqué cette hospitalité, cet accueil et comme tout le monde est content de nous recevoir ? Nous éprouvons une énorme sensation de chaleur humaine et nous avons pu découvrir quelques-uns des atouts incomparables de ce pays, de cette destination et de sa population. J’en suis convaincu : chaque participant au congrès va rentrer chez lui avec d’excellents souvenirs de l’Egypte, du Nil et de tous les endroits visités. Renforcer les relations mutuelles, informer les membres, découvrir une destination et expérimenter personnellement son hospitalité : c’est cela qui compte lors d’un congrès de l’UPAV.’’ 

12-10-18 - par Jan Peeters