Jeune et nouvelle dans le metier

Rien que du positif !

Une rencontre fortuite est parfois l’occasion d’entrevoir l’avenir avec le sourire.  Lors d’une récente présentation produit, j’ai discuté avec une jeune collègue qui était active depuis huit mois seulement dans le tourisme. Huit mois : une bien courte période, mais cela signifie que cette néo-professionnelle a été confrontée aux attentats de Paris et de Bruxelles ainsi qu’aux grèves continuelles partout en Europe. Vous parlez d’un baptême du feu…

Elle s’appelle Kim et elle est ravie d’avoir choisi le secteur du tourisme. Lorsque je lui demande quels sont les meilleurs moments vécus au cours des premiers mois, elle réfléchit un instant et ses yeux commencent à briller : ‘’Vous savez ce qui m’a le plus étonné ? L’esprit positif, la solidarité et la collégialité. J’ai déjà pu partir plusieurs fois en voyage d’étude. Et c’était à chaque fois une opportunité unique de découvrir de nouveaux pays, de nouvelles destinations et d’approfondir mes connaissances en matière de produits.  

Mais il y avait aussi – tout au moins pour moi – une autre facette positive à ces voyages : j’ai aussi appris à mieux connaître mes collègues avec qui j’ai continué  à garder contact par la suite. Nous nous sommes rencontrés à nouveau lors d’événements et à chaque fois que je contacte quelqu’un de ce groupe pour un renseignement ou un conseil, je reçois spontanément de l’aide. Je n’ai jamais connu cela dans un aucun autre secteur. J’ai déjà travaillé dans différentes branches, mais l’esprit qui règne dans le secteur du tourisme est vraiment unique.’’

J’ai écouté Kim avec beaucoup de plaisir parce que cela fait du bien d’entendre que même dans cette période pleine de bouleversements, il existe de jeunes talents qui découvrent le secteur et sont agréablement surpris. Elle a encore ajouté en riant : ‘’Et vous savez ce qui m’a aussi frappé ? Ce secteur ne rate pas une occasion de faire de chaque rencontre et de chaque événement une fête. On travaille évidemment, mais cela se termine toujours par une petite réception sympa avec de nombreuses possibilités d’élargir son réseau. C’est super chouette et cela booste la motivation de chacun.’’

Kim avait fait des études de management en production musicale, mais elle s’était vite rendu compte que c’était un univers d’egos surdimensionnés, de slogans vides de sens et de concurrence féroce. ‘Après quelques semaines de travail dans la branche du voyage, j’ai ressenti un réel soulagement. J’ai trouvé ma vocation, c’est certain.’’

J’en suis très heureux pour elle. Jeune, enthousiaste et contente de pouvoir travailler comme agent de voyage. Les temps sont peut-être difficiles, mais l’avenir et la relève sont assurés, tant mieux !

29-06-16 - par Jan Peeters