La Bonne Logique Corona

Organisez un Contact Intense

Aujourd'hui, des événements physiques sont possibles. C'est ce qu'ont prouvé cette semaine le Bureau du tourisme de Flandre à Anvers, en Belgique, et le World Travel & Tourism Council à Cancun, au Mexique. Deux événements hybrides pour les professionnels, avec une présence physique satisfaisante de 200 personnes à Anvers et 600 à Cancun.

Les deux événements comportaient tout ce qui appartient à une conférence : des orateurs invités en direct et en ligne, des panels où les professionnels discutent entre eux et avec les participants, et des moments de réseautage. Tout a été organisé avec une attitude "zéro défaut" et un sens des responsabilités, afin que les deux événements puissent se dérouler avec un sentiment de sécurité absolue.

Règles & Relaxation

C'était peut-être là le grand défi des spécialistes de la réalisation de ces congrès : combiner des règles et des protocoles ultra-stricts avec la décontraction inhérente à un congrès sectoriel dans l'industrie du voyage. ( À propos, à Anvers, c'est Event Masters qui l'a organisé. Chapeau, Team-Van-Ollie)

Organiser les contacts, et pas les empêcher

Bien entendu, nous reviendrons plus tard sur le contenu des deux conférences. Mais aujourd'hui, juste avant le week-end, je voudrais souligner l'importance d'organiser ces événements. Le secteur de l'événementiel - et par extension le secteur du voyage - a prouvé qu'il ne faut pas essayer avec tout le pouvoir politique d'empêcher les contacts entre les gens, mais avec tout le pouvoir professionnel de les organiser.

Le secteur a montré l'exemple pour toute la Belgique, et dans le cas du WTTC pour le monde entier : il n'est pas nécessaire de tout boucler, il n'est pas raisonnable de forcer la fermeture des frontières et des entreprises, et il n'est pas tenable de vouloir limiter durablement par décret la liberté de circulation des personnes.

Si les choses restent verrouillées, si les frontières et les pays restent fermés, et si les gens ne sont pas autorisés à se voir sous peine d'amendes, alors des accidents se produiront. Cela a été amplement démontré ces dernières semaines.

 

Faites confiance aux professionnels

Il y a d'autres possibilités. Mais ils sont basés sur la confiance. Pas sur la "responsabilité civique" de chaque citoyen. Parce qu'alors vous transformez un problème collectif en un problème individuel. Il en résulte d'innombrables violations individuelles des règles, ce qui conduit à une situation d'insécurité collective. Et personne ne le souhaite, pas même la majorité de ces "contrevenants individuels".

 

Passer des restrictions imposées aux possibilités contrôlées

Les événements organisés cette semaine, les voyages d'essai à Rhodes et bientôt à Gran Canaria, les accords conclus au sujet des couloirs verts, les cartes de voyage avec preuve de vaccination : ce sont (la liste n'est en aucun cas exhaustive) tous des exemples d'autres possibilités de convertir les restrictions imposées en opportunités contrôlées à partir de maintenant.

 

Responsabilité morale : sensibiliser le public

Il y a aussi un autre côté à cette médaille, mais il n'est que temporaire : en tant que secteur du voyage, nous devrons accepter d'informer très clairement nos clients, non seulement sur les obligations et restrictions juridiques, mais aussi sur le comportement souhaité en voyage. Si les cafés et restaurants d'une destination ne sont plus ouverts qu'à une capacité limitée, ce n'est pas "regrettable", mais "nécessaire pour la sécurité". Si certaines excursions ne peuvent avoir lieu, c'est dans l'intérêt de tous. En tant que agents de voyage et voyagistes, nous devons prendre notre part de responsabilité et sensibiliser le client si nécessaire. Notamment parce que nos voyageurs sont plus que jamais des invités dans le pays où ils vont séjourner.

Quoi qu'il en soit, nous avançons chaque jour vers une réouverture du monde et par extension aussi vers une relance de nos vies professionnelles. C'est une question de semaines, mais ça va aller. Hell, yes !

30-04-21 - par Jan Peeters