La Véritable Menace Google

Des milliards en marketing

Vous devez parfois oser prendre position tout en sachant au préalable que tout le monde ne sera pas d’accord avec vous. Donc, allons-y : Google ne deviendra jamais un réel acteur dans l’industrie du voyage. Google ne vendra jamais directement des voyages. Google ne deviendra jamais un Online Travel Agent. Ni maintenant, ni l’année prochaine, ni dans 10 ans.

Google détermine, mais ne participe pas

Google est bien depuis des années un acteur prépondérant pour l’industrie du voyage, mais pas en son sein. Google fixe les règles, décide de quel façon le jeu doit se dérouler et influence les choix stratégiques de bien plus d’acteurs auxquels vous auriez pensé au premier abord. La matière première qui intéresse Google est l’argent.

Start-Ups : éviter la Google dépendance

Une déclaration d’un des co-fondateurs du comparateur de prix Kayak, Paul English, lors de la Phocuswright Conference à Miami reste ancrée dans ma mémoire : ‘’Je vais donner un bon conseil à toutes les start-ups qui sont dépendantes de leur ranking sur Google pour leur business plan actuel ou à venir : arrêtez tout de suite et trouvez directement autre chose. Google va devenir impayable et il est grand temps de penser à des alternatives valables.’’

Paul English est plus qu’un nerd intelligent devenu richissime dans le voyage en ligne : c’est un visionnaire qui connaît plus que tout autre l’évolution d’internet et le comportement du consommateur. Et lorsqu’il fait une telle déclaration, les petites, les moyennes et les grandes entreprises feraient mieux de l’écouter. Surtout s’il s’agit de Google.

14 milliards de dollars

C’est un chiffre rond dont la plupart des observateurs confirment qu’il est effectivement proche de la réalité : le montant total que les différents grands acteurs de l’industrie du voyage ont dépensé en 2017 pour la combinaison des Google Adwords (mots-clés) et Google atteint les 14 milliards de dollars. Pour le Priceline Group cela se chiffrerait à 4,3 milliards de dollars de publicité numérique et Expedia en serait à 2,9 milliards de dollars. Une entreprise comme Airbnb aurait dépensé, selon certaines sources, plus de 350 millions de dollars pour Google en 2017.

 

14 milliards de raisons de ne jamais vendre soi-même des voyages

Avec un chiffre d’affaires généré par les voyages de 14 milliards de dollars, Google gagne plus qu’aucune entreprise au monde dans le domaine sans être actif dans les voyages. Ce montant gigantesque est la principale raison pour laquelle Google n’a élaboré aucun plan stratégique pour se lancer réellement dans l’industrie du voyage. En d’autres termes : Google a 14 milliards d’excellentes raisons pour ne jamais devenir actif dans la vente de voyage.

L’effet TINA

Et ces montants énormes dépensés par les plus grands acteurs de l’industrie du voyage pour Google devraient encore augmenter d’au moins 20% tous les ans selon les observateurs. Et pas moyen de faire machine arrière : une bonne ‘’recherche’’ est stratégiquement essentielle pour ces géants. La Google dépendance est une source d’embarras permanent pour des entreprises comme Priceline et Expedia. Dans le même temps, ils savent parfaitement que l’effet TINA est bel et bien là : There Is No Alternative.

15-01-18 - par Jan Peeters