Bonne Résolution N° 5

Agent de Voyages Préférée

Notre Agent de Voyages Préférée continue de nous transmettre ses bonnes résolutions pour 2017. Elle s’en tient rigoureusement à ses engagements. Sa cinquième résolution est sans doute moins orientée chiffre d’affaires et résultat que les précédentes. Mais finalement, elle est l’une des plus importantes. D’une certaine façon. Quoi qu’il en soit : encore un point de vue intéressant.

Travel360° The Conference, source d’inspiration

’J’ai bien écouté le représentant de Sea Rangers lors de Travel360° The Conference. Il s’appelle Wietse, non ? Il y avait aussi un article sur lui dans la dernière édition de Travel360° Le Magazine en 2016 (Travel06° in NL…). Ce qui m’a frappé, c’est qu’il n’est pas un doux rêveur, au contraire. Wietse et son entreprise ont les deux pieds bien sur terre et c’est à partir de la vie de tous les jours qu’il prend des initiatives qui vont améliorer et prolonger la viabilité de la planète.’’

Critique en voyage

J’ai l’intention, sans doute d’une manière très différente, de participer également à ce ‘’Grand Défi’’ en 2017. Je voyage environ 10 fois par an, la plupart du temps pour des raisons professionnelles : des voyages d’étude ou des congrès. Eh bien, pendant ces voyages, je vais porter un regard très critique sur l’hébergement, le transport et les activités locales. Qu’en est-il sur place en matière de pollution atmosphérique ou de traitement des déchets ? Comment sont traités les employés, quels sont leurs droits et leurs devoirs, quel est leur salaire, leur type de contrat ? Quel est le rapport avec la nature : peut-on parler d’une intégration de l’aspect ‘’durabilité’’ dans les activités quotidiennes ?’’

J’ai aussi l’intention de relever les situations intolérables éventuelles et d’introduire une réclamation. Auprès des acteurs locaux, mais également auprès du tour-opérateur qui organise ce voyage spécifique.’’

Ma réaction : hmmm.

The Lady a bien senti que j’étais fort sceptique vis-à-vis de cette cinquième résolution. ‘’Evidemment, je t’entends penser d’ici : il est certainement intéressant d’être critique à l’étranger, mais ne devrions-nous pas balayer d’abord devant notre porte ?’’. C’était en effet ce à quoi je pensais. Pas à dire, elle me connaît bien, notre Agent de Voyages Préférée.

Du concret

“Ecoute un peu, cher donneur de leçon. Je me suis évidemment fait aussi cette réflexion. C’est pourquoi, nous avons déjà entrepris quelques démarches l’année dernière. Nous avons pu diminuer de 50% le nombre de brochures livrées à l’agence. Nous l’avons fait en nous posant cette question : de combien de brochures avons-nous réellement besoin dans notre travail et combien devons-nous en évacuer chaque année. Nous avons réalisé cet exercice pour chaque fournisseur.

J’ai changé de voiture et elle roule au gaz. Non, ce n’est pas encore une voiture électrique : je trouve que c’est en ce moment un peu trop du pur marketing et que l’efficacité n’est pas encore vraiment totalement au rendez-vous. Nous nous sommes aussi inscrits à une app qui répertorie tous les miles que nous effectuons et qui nous permet de compenser nos émissions de CO2 en optant pour différentes initiatives durables. (Elle regarde vivement dans ma direction) ‘’Tu vois, j’y ai déjà pensé !’’  

Priorité à la Planète !

Notre Agent de Voyages Préférée va donc donner sérieusement la priorité à la planète avec sa cinquième bonne résolution. Devons-nous confirmer que nous trouvons cette idée excellente ? Ou pour reprendre les termes de notre orateur principal lors de Travel360° The Conference en décembre 2016 : ‘’Sans planète, vous n’avez plus de destinations à proposer’’. C’est très juste. La planète doit être au centre de toutes nos attentions, dans tout ce que nous entreprenons.

 

 

 

22-01-17 - par Jan Peeters