Tripadvisor ouvre un point de vente

Bien plus que des T-shirts !

La ligne qui sépare le commerce online et offline est désormais totalement et définitivement gommée. Les champions online ouvrent des points de vente et les chaînes à succès ont ou cherchent à traduire ce succès dans une version online. Le même mouvement anime l’industrie du voyage. Il y a quelques mois, Tripadvisor annonçait qu’un point de vente allait s’ouvrir au Raleigh-Durham Airport (RDU) à Morrisville aux USA.

Raleigh-Durham Airport est un aéroport américain de taille moyenne typique : 11 millions de passagers, 130 départs quotidiens et une quarantaine de routes, dont des liaisons directes avec Londres et Paris. Ce sera donc dans cet aéroport que le premier Tripadvisor physique s’implantera au début de l’été 2018.

Partenariat avec Paradies Lagardere

 

 

 

Afin de s’assurer de disposer d’un savoir-faire commercial efficace, Tripadvisor a conclu un contrat avec Paradies Lagardere, une chaîne de boutiques d’aéroports avec 100 points de vente dans l’ensemble des USA. Paradies Lagardere propose l’assortiment propre aux boutiques d’aéroport avec des livres, des médias, des boissons fraîches, des confiseries et autres produits pour le voyageur. Mais il possède également des magasins de vêtements et d’alimentation.

 

Des produits Tripadvisor, mais peut-être plus ?

L’offre qui sera proposée dans le point de vente Tripadvisor n’est pas encore connue à ce jour. Tripadvisor dispose depuis longtemps d’un webshop où l’on peut acheter des produits de voyage arborant le logo Tripadvisor. Il s’agit de T-shirts, de sweatshirts, de sacs de voyage, d’adaptateurs,… (Apparemment, des voyageurs se baladent sur leur lieu de vacances avec un T-shirt ‘’Tripadvisor Reviewer’’ en espérant de cette façon pouvoir bénéficier d’un meilleur traitement dans les hôtels et les restaurants.)

 

 

Pourquoi Tripadvisor franchit ce cap ?

La grande question est en effet : pourquoi ? Comment s’intègre l’ouverture d’un ou (probablement) plusieurs points de vente physiques dans la stratégie du groupe de réservations et de commentaires en ligne ? La première réponse est que l’accent de Tripadvisor sera davantage placé sur les réservations que sur les commentaires dans les années à venir. Deux raisons possibles : Tripadvisor est devenu une ‘’travel power brand’’ mondiale qui a gagné la confiance de millions de voyageurs. Tripadvisor veut plus que probablement continuer à capitaliser sur ce statut de marque forte et nous pouvons nous attendre à d’autres expérimentations dans un avenir proche.

 

Le chemin à l’envers : d’abord les commentaires, ensuite les réservations

Tripadvisor a finalement emprunté la voie inverse par rapport à quasi tous les autres OTA : là où la plupart des vendeurs en ligne ont commencé après un certain temps à publier les notes d’évaluation de leurs clients, Tripadvisor a commencé en tant que site de commentaires à se lancer avec succès il y a quelques années dans les réservations en ligne. Etape logique d’ailleurs : lorsque vous avez cherché un hôtel ou un restaurant et que vous avez ensuite lu les commentaires, vous voulez en tant que consommateur pouvoir réserver aussi vite que possible dans la plupart des cas. Tripadvisor a fait en sorte que le consommateur ne puisse pas quitter le site : une réservation chez un OTA – dont Booking.com est le principal – peut s’effectuer instantanément.

 

 

 

Conclusion : tout peut et va arriver

Les frontières au sein du travel retail ont bel et bien disparu. Avec les chiffres de croissance attendus par le secteur mondial du voyage, de nombreuses expérimentations seront effectuées dans les prochains mois et les prochaines années avec des sites web, des points de vente, des applications mobiles et toutes les combinaisons possibles entre ces outils. Le marché est volatil à 100% et va encore se développer. La créativité, l’usage judicieux des données et de fortes initiatives marketing vont conduire à des résultats surprenants. High tech et high touch vont se fondre résolument l’une dans l’autre. Nous vivons des moments fascinants. Hell, yes !

03-09-17 - par Jan Peeters