Secteur du Voyage (B), Industrie du Voyage (NL)

Ne vous entre-tuez pas !

Les différents acteurs du secteur du voyage lancent des appels de détresse. Et, pour être honnête : nous le ressentons aussi chez Travel360°. Dans cette crise inconnue, c'est apparemment chacun pour soi. Les grandes entreprises décident en un clin d'œil d'arrêter les paiements à tous les fournisseurs "non essentiels". Ce "non essentiel" s’avère être un concept large : il va du non-paiement des factures des médias à  "payez ou nous annulons tout de suite".

Couper la gorge ?

Chers professionnels du voyage, nous sommes en train de nous couper la gorge les uns aux autres. De nombreuses mesures gouvernementales sont annoncées, et le bon "corona" est un remède temporaire - afin que le moins d’acteurs possible doivent déclarer la faillite dans les semaines à venir. 

Agression

Ce qui est triste, c'est que - principalement par des méga acteurs sans filiale opérationnelle au Benelux - des demandes agressives sont formulées, combinées à des menaces émanant directement de leurs avocats. Les menaces se font dans certains cas par des poursuites judiciaires, et - ce qui est certainement tout aussi grave - par la "prise en compte de votre réaction en vue d'une éventuelle coopération à l'avenir".

Ancienne association caritative ?

Ce n'est pas collégial, c'est le moins qu'on puisse dire, et cela se résume finalement au fait que la société "menaçante" déclare en fait qu'elle n'a pas besoin de l'autre partie. Tout aussi tranchant : apparemment, les accords de coopération précédents étaient une forme de charité.

Don't Push Others Out of The Lifeboat

Je comprends que le moment "tout le monde dans les canots de sauvetage" est arrivé. Mais cela serait-il possible sans pousser les autres, sans se battre et sans faire passer des groupes par-dessus bord depuis le canot de sauvetage ?

 

Demain, nous aurons à nouveau tous besoin les uns des autres

Demain, après-demain, la crise de corona sera terminée. Et puis nous aurons à nouveau besoin les uns des autres. Ou bien visons-nous un paysage complètement différent, brûlé et glacé, dans lequel seuls les pavés semblent survivre ? “When the going gets tough, the tough get going”. Ici, chez Travel360°, c'est l'un de nos cris de guerre depuis le début, il y a maintenant sept ans. Mais il n'a jamais été destiné aux "durs" pour faire des victimes. Le tourisme est une chaîne qui s'accroche à une série de maillons différents. Si l'on craie les petits maillons aujourd'hui, la chaîne sera beaucoup plus faible demain.

It’s a partner’s game. Hell, yes!

01-04-20 - par Jan Peeters