Enquête Snapshots

Quelques Conclusions

La semaine dernière, Travel360° a lancé sa cinquième enquête en cette période de crise corona. La première enquête a été envoyée le 5 mars, et nous avons gardé le doigt sur le pouls pendant toute la période de crise. Cependant, pour être honnête, nous ne savions pas du tout qu'aujourd'hui, fin octobre, nous allions à nouveau nous retrouver dans une impasse. En tout cas, ces 5 enquêtes donnent une image unique de la façon dont l'industrie du tourisme s'est progressivement enfoncée dans la crise, mais aussi de la façon dont les professionnels du tourisme ont constamment adapté leurs plans et leur planification, et ont affiné les produits existants afin de répondre autant que possible aux consommateurs.

 Nous ne voulons pas vous priver aujourd'hui de quelques instantanés des résultats de l'enquête de cette semaine. Déjà 265 professionnels du voyage ont répondu à l'enquête, ce qui rend certainement les résultats représentatifs.

Automatisation : hmm.

Seuls 58% des répondants estiment que l'entreprise qu'ils gèrent ou le lieu où ils travaillent est aujourd'hui "suffisamment automatisée" pour répondre à leurs besoins et à ceux de leurs clients. C'est une vérité honnête mais dure : pendant la crise, de nombreux consommateurs ont aiguisé leurs compétences en ligne. Ainsi, à partir de maintenant, , les attentes en termes de capacités informatiques seront nettement plus élevées qu'auparavant.

En outre, dans la phase de transition, lorsque le virus sera toujours présent mais que les consommateurs reprendront leur vie dans la "nouvelle normalité temporaire", ils contuneront à faire  beaucoup  à distance. Permettez-moi d'être très direct : toute personne qui a aujourd'hui un handicap en termes d'informatisation verra ce handicap accru.

Différenciation des produits : OK

65% des personnes interrogées pensent que la différenciation des produits qu'elles proposent est bonne. Un groupe relativement restreint (15%) pense que l'offre actuelle est un peu trop unilatérale. Une interprétation personnelle : nous pensons que la majorité des entreprises qui trouvent aujourd'hui que leur produit n'est pas assez différencié, ont fait quelque chose à ce sujet pendant la crise.

Après tout, c'est ce à quoi les professionnels du tourisme excellent : travailler et gratter les produits, jusqu'à ce qu'ils soient des perles. Cette position devrait donc s'améliorer encore plus dans le futur proche. 

Durabilité : ai, point d'attention

Remarquable : vous êtes toujours honnête et suffisamment critique envers vous-même dans nos enquêtes. 16 % des personnes interrogées pensent qu'elles se débrouillent bien en termes de durabilité. 40 % ont des doutes, et les autres sont convaincus qu'il y a encore beaucoup de travail à faire dans ce domaine. Ai.

Le développement durable sera une priorité dans les mois et les années à venir. Ne pas s'y préparer, c'est opter pour une mort lente. Je sais : aujourd'hui, c’est une question de survie. Mais les voyages seront durables, ou pas. Il n'y a aucun doute à ce sujet.

 

Bien sûr, il y a beaucoup d'autres conclusions à tirer de l'enquête de cette semaine. Mais nous n'avons pas voulu vous priver de ces trois points saillants. En attendant, nous travaillons à une analyse approfondie de ces enquêtes et des précédentes.

28-10-20 - par Jan Peeters