The Bonanza Holding

Le Rôle de Données

Admettons-le : 2019 va entrer dans l’histoire comme l’année où ‘’Personne ne s’y attendait’’. Ce qui était encore récemment considéré comme impensable peut désormais subitement arriver. Les exemples ne manquent pas : la Grande-Bretagne va connaître de nouvelles élections après des années de négociations interminables sur le Brexit. Une entreprise iconique de l’industrie du voyage a prouvé que le ‘’too big to fail’’ n’existe pas. Et aux USA, une procédure en vue de destituer un Président a été lancée pour mensonge. Bref : si quelqu’un s’y retrouve, qu’il le dise !

La nouvelle normalité

Il est temps aujourd’hui de réfléchir et de tracer le contour de cette notion d’impensable. Nous le savons mieux que quiconque : dans le secteur du voyage, la concurrence vient de partout. Celui qui était auparavant fournisseur vous concurrence maintenant sans le moindre scrupule. Les nouveaux acteurs étendent leur rayon d’action et essaient d’occuper le plus de place possible sur le terrain. Nous nous sommes petit à petit habitués à cette situation et cela rend les bons acteurs meilleurs et plus créatifs.

Impensable – étape 1

Que devrait considérer comme impensable le secteur du voyage en tant que partie prenante d’un jeu d’échec mondial ? Un jeu où seuls quelques acteurs disposent de tous les pions et où les autres doivent jouer avec les mains derrière le dos ? Un étrange raisonnement à première vue. Mais n’est-ce pas ce que 2019 nous a appris, justement que ce sont les élucubrations les plus étranges qui finalement ne sont pas si étranges que cela ?

Introducing: The Bonanza Holding

Nous avons dans les bureaux de Travel360° à Louvain  - vous savez, le centre du monde - trouvé un nom pour une nouvelle entreprise de niveau mondial : the Bonanza Holding. Une Bonanza est en effet ‘’une situation qui génère soudain d’énormes gains et crée de la richesse.’’ Et c’est précisément ce que ce holding va faire.

Les GAFA, mais un pas plus loin

Le terme GAFA est maintenant connu de tous. Il s’agit de Google, Amazon, Facebook et Apple. La combinaison de parts de marchés, de valeur nette et des données clients collectées font que ces entreprises sont les 4 plus puissantes au monde. Si ces entreprises devaient rassembler leurs données – ce qui est déjà fait jusqu’à un certain point – elles disposeraient alors de connaissances incommensurables. Si ces 4 GAFA réunis devaient ensuite racheter, par exemple, Tripadvisor et Airbnb, elles pourraient combiner leurs données de voyages et de vacances, les données générales de comportement (Facebook), les habitudes d’achat (Amazon & Apple) et toutes autres données intéressantes (Google). Résultat : la possibilité de faire des propositions de vacances ultra précises à une quantité énorme de consommateurs. De quoi vous donner la chair de poule.

Et encore plus loin…

Mais cette prévision quelque peu effrayante peut encore être revue à la hausse. Imaginez qu’une ou plusieurs entreprises GAFA reprennent une grande banque ou une grande compagnie d’assurances. Envisagez ensuite le tout selon la logique des données disponibles. Vous obtenez alors une entreprise ou un conglomérat d’entreprises qui pourrait plus facilement contourner les lois en vigueur et qui aurait non seulement accès à nos données de consommateur, mais aussi d’employé, d’investisseur et d’épargnant. Et là, cela fait carrément froid dans le dos.

Vraiment impensable ? Hell, No!

Impensable, dites-vous ? Peut-être. Mais sincèrement, en ce qui me concerne après cette année invraisemblable, rien n’est plus impensable. The Bonanza Holding pourrait se former, soudain et à notre insu, dans les coulisses du monde de l‘entreprise. Il suffit de quelques despotes, de quelques personnes avides de s’enrichir rapidement et de quelques hommes d’affaires et politiciens très peu scrupuleux. Et à mon avis, en regardant à nouveau 2019, ils sont déjà disponibles de stock. C’est le premier article que je termine par une toute autre expression que d’habitude : Hell, No!

18-11-19 - par Jan Peeters