TUI vend RIU

Gagné de l'Argent

Si vous nuancez votre titre spectaculaire dans la première ligne de votre article, ce n'est pas du click-bait, j'ai appris. TUI et Riu poursuivent bien entendu leur partenariat très fructueux. La relation entre les deux entreprises remonte à plusieurs décennies et est l'un des moteurs du succès du tour-opérateur et de la société hôtelière. Cependant, après plus d'une année complète de crise pandémique, chaque entreprise doit prendre des décisions stratégiques. Et cela signifie faire des choix.

 

Le modèle vertical survit aux crises

Le modèle vertical de TUI semblait pouvoir résister à toutes les tempêtes et crises de la dernière décennie. Le contrôle de l'ensemble de la chaîne de voyage est le ciment financier et opérationnel du concept d'"expérience client à 360°". ( Le vrai 360°, pas le nôtre).

 

De la marge fixe à la marge optimale

Cela a permis à TUI de s'éloigner de l'ancien modèle commercial " coûts plus marges " et d'opter pour l'optimisation de la valeur potentielle du client. L'achat et l'intégration de Musement en 2018, a été l'un des mouvements stratégiques les plus importants de l'entreprise à cet égard : en pouvant également organiser et mettre en place des activités pour les vacanciers à destination, TUI a revendiqué sa part du segment "tours & activités" qui connaît une croissance gigantesque. Il s'agit d'une situation totalement différente de celle de l'ancienne "vente d'excursions".

Une fois de plus, le modèle semble être robuste et a survécu à toutes les crises graves. Et pour être clair : tout semble indiquer que ce sera également le cas cette fois-ci, dans et après la "mère" de toutes les crises mondiales graves.

Mais des ajustements, et des interventions pour remplir les poches, sont nécessaires pour toute entreprise qui a dû fonctionner pendant plus d'un an sans rotation significative. Tell me about it.

You Can't Have it All

C'est pourquoi TUI prend des mesures pour permettre à l'entreprise non seulement de rétablir son cash flow - pour lequel il compte au moins sur une haute saison raisonnable cet été - mais aussi de pouvoir rembourser à temps les dettes de la crise covid-19.

La vente d'actions minoritaires dans 19 hôtels Riu existants et 2 en construction est un pas dans cette direction. L'acheteur est la famille Riu, via ses véhicules d'investissement. Ce désinvestissement devrait faire rentrer 670 millions d'euros dans les caisses de l'entreprise pour TUI. En début de semaine, TUI a annoncé que le centre de vacances italien à "usage mixte" Castelfalfi, en Toscane, était vendu à Incorp BV, basé aux Pays-Bas. Il s'agit d'une entreprise de la famille SP Lohia, un groupement familial privé dirigé par Sri Prakash Lohia, un homme qui a fait fortune dans la pétrochimie. Il est le numéro 404 de la liste Forbes des multimilliardaires.

 

Le Cash est toujours Roi.

Ni le modèle d'entreprise de TUI, ni le principe de "l'expérience totale du client" ne seront mis sous pression pour cette raison. Mais cela prouve, une fois de plus, que dans les mois et les années à venir, le principe du "cash est roi" prévaudra plus que jamais. Tous les chefs d'entreprise le savent aujourd'hui, tout comme la plupart des familles.

 

Décisions Stratégiques Accélérées

Nous supposons que les désinvestissements de cette semaine ne seront pas les derniers dans le programme de recentrage de TUI. Il convient de noter que TUI a annoncé dès 2019 qu'il allait séparer la gestion hôtelière et l'expérience de vacances de la propriété hôtelière. Le fait que cette décision stratégique soit maintenant accélérée ne devrait surprendre personne. Même si les dirigeants de TUI auraient probablement préféré qu'il en soit autrement, avec plus de ventes planifiées et moins de ventes forcées. Mais soyons honnêtes : qui n'aurait pas préféré qu'il en soit autrement ces jours-ci ?

 

28-05-21 - par Jan Peeters