Un groupe français investit de manière agressive dans … les agences de voyages! Retour vers le futur?

Cela bouge beaucoup sur les marchés autour de la Belgique. En France, nous devons garder un nom à l’œil: Marietton Investissements. Il y a deux ans, ils ont acheté les  77 points de ventes et activités de tour-operating du groupe Ailleurs. Très récemment, ils sont arrivés à un accord sur l’achat de 16 points de ventes de Selectour Préférence. Le coût de de l’acquisition: …

… 5 millions d’euros. (Ha, parfois vous devez cliquer pour trouver l'information vraiment intéressante). Cette acquisition porte à 100 le nombre total des  points de ventes du groupe, et l’ambition de croître jusqu’à 150 points de ventes à travers toute la France est bien présente.

Marietton est le groupe des frères Abitbol, qui se sont entourés de fonds d’investissements et de banques pour financer la croissance agressive. L’entreprise est devenue ainsi un groupe de tourisme complet, avec les activités de tour-operating et de distribution de voyages  et un grand volume de places d'avion en garantie. En vérité, un modèle d'entreprise qui, il y a quelques années, on pensait qu'il était condamné.

Les frères Abitbol  travaillent d’une manière intuitive, opportuniste même, sans véritable planification à long terme. Leur ambition ? Croître. Leur seule règle fixe ? Investir uniquement dans les sociétés saines. Leur recette d'un succès durable ? Se concentrer sur le cœur de métier et en attendant, cultiver un maximum de synergie entre les différentes composantes de leur groupe: la production et la distribution.

Le producteur du groupe (“un généraliste national” dit-on chez Marietton) est Voyamar/Aerosun, avec des programmes sur les destinations classiques pour les packages de vacances. Cet été, un grand volume sur la Grèce a été lancé et réalisé. Cet hiver, le groupe propose les Îles Canaries pour la première fois. Le deuxième producteur offre des vacances sur mesure vers l’Afrique, mais l’Australie se trouve aussi sur le programme.

Avec le groupe Siparex et les banques Rothschild et Crédit Agricole comme principaux actionnaires, les frères Abitbol ont la possibilité de saisir de grandes opportunités. Un tour-opérateur de taille moyenne, mais aussi un petit acteur en ligne pourrait, selon leurs dires, les intéresser. Regarder aussi  au-delà des frontières ? Ou est-il vrai qu'ils suivent le dossier FRAM à distance?

Quoi qu’il en soit, cela bouge en France. Les agences de voyages qui sont reprises par des acteurs puissants : un retour vers le futur ?

25-11-14 - par Jan Peeters