Voyage d'essai LPA Réussi

94 % Sans Problèmes

Les participants au deuxième "voyage d'essai" des Pays-Bas sont rentrés récemment. Six des 189 participants ont dû rester à leur destination, Gran Canaria, car ils avaient été testés positifs à l'infection du virus corona avant leur retour. 6 sur 189, soit un peu plus de 3%. Hypothèse : ce résultat est la preuve qu'un séjour organisé est possible et sûr en temps de corona.

Le voyage était organisé par TUI et Corendon. Les voyageurs ont séjourné au Riu Gran Canaria, sur le boulevard de Meloneras, au sud de Gran Canaria.

 

Avant le départ : six pour cent

Évidemment, tous les participants ont également été testés avant le départ - ce qui a donné lieu à un test positif pour deux participants. Comme ils faisaient partie d'un groupe de cinq personnes qui s'étaient rencontrées à de nombreuses occasions, les cinq passagers ne pouvaient pas partir. Si vous ajoutez ces cinq cas de corona aux six qui ont dû rester en quarantaine, vous obtenez un total de onze cas de corona ou liés au corona. C'est presque 6 %. Même aujourd'hui, aussi absurde que cela puisse paraître à première vue, la proposition selon laquelle des vacances organisées sont possibles et sûres à l'époque de corona perdure.

 

Contaminations de corona : logique !

Soyons honnêtes : si ce voyage d'essai s'était déroulé sans incidents corona, alors alors il faudrait - à juste titre - se méfier. Après tout : la pandémie sévit toujours à plein régime, rien n'indique que le virus serait moins puissant ou moins contagieux. Au contraire, la découverte de plusieurs nouvelles variantes prouve que le virus continue de muter et de se propager.

 

Game Changer


Heureusement, le monde scientifique a réussi à une vitesse record ce que l'on peut dèjà appeler le "tour de force du siècle" : la mise au point ultrarapide d'un vaccin qui peut être produit en grande quantité et distribué dans le monde entier. C'est ce qui change les choses. Ce game changer nous permet de passer d'une société fermée à une société ouverte, avec des voyages et des vacances dans d'autres pays.

 

94%

Cette société ouverte sera encore longtemps "avec corona". Mais les connaissances progressives liées au déploiement de la vaccination nous permettront de nous engager dans la gestion du coronavirus.

Et c'est précisément la raison pour laquelle ce voyage d'essai peut être qualifié de succès. Les 6 % d'incidents corona ont été identifiés et isolés. En conséquence, plus de 94 % des voyageurs ont pu poursuivre leurs vacances comme d'habitude. En conséquence, 94% des vacanciers ont pu profiter d'une expérience de vacances d'une semaine, en toute liberté mais avec les bonnes règles et protocoles en place.

 

Organiser des voyages avec succès

C'est la preuve de ce que j'ai décrit dans un article précédent comme la force du secteur du voyage organisé et professionnel. Notre secteur organise des voyages, et vous pouvez prendre cela au sens littéral. Si les circonstances changent, nous adaptons l'organisation de nos voyages en fonction des circonstances. Aujourd'hui, l'humanité vit dans des conditions Covid. Le secteur des voyages utilise tous les moyens possibles (tests, vaccins, accords et protocoles) pour rendre les voyages possibles dans ces conditions. Et pendant ce voyage d'essai, cela a prouvé son succès.

 

Oubliez "Corona Proof"

Il est très important que nous réalisions qu'il n'existe pas de vie " corona proof " aujourd'hui ou demain. Je vous recommande également de ne jamais, absolument jamais, utiliser ce terme, surtout pas comme argument marketing. Il est impossible de faire des courses, de s'asseoir au pub ou d'aller à l'école de manière corona proof. Mais on peut organiser le monde pour bien vivre, avec corona.

 

Conclusion : un Projet Pilote Réussi

Le projet d'essai des Pays-Bas "un voyage de vacances à Gran Canaria" a bien fonctionné et peut parfaitement servir d'argument et d'exemple pour ouvrir les frontières et donner au secteur du voyage la responsabilité qu'il mérite. Nous pouvons organiser des voyages en toutes circonstances. Parce que c'est ce que nous faisons. Hell, yes !

 

11-05-21 - par Jan Peeters