Thalys a réduit de moitié ses émissions de CO2

Bilan carbone

Thalys a réduit de moitié ses émissions de CO2

Objectif plus qu’atteint ! Ayant fait le choix exigeant du programme « Science Based Target », aujourd’hui ce sont plus de 25 000 tonnes de CO2 que Thalys économise chaque année par rapport à 2008. Une nouvelle positive que Thalys partage avec l’ensemble de ses voyageurs sur les réseaux sociaux à l’occasion de la semaine de la mobilité durable : #makethegreenchoice. 

« Nous devons poursuivre sans relâche nos efforts pour une société à la fois décarbonée et plus mobile. C’est un triptyque : l’ouverture interculturelle et dynamisme économique doivent se conjuguer avec préservation de l’environnement. Tous nos objectifs sont liés : c’est ainsi que nous créerons le plus de valeur », explique Agnès Ogier, CEO de Thalys. 

Thalys a fait partie des 10 premières entreprises au niveau mondial à rejoindre le programme « Science Based Targets », fixant un objectif initial de réduction de - 40% de ses émissions de CO2 , à l’horizon 2020 par rapport à 2008. Pour relever ce défi, Thalys a élaboré un plan d’actions qui portait sur l’ensemble de son périmètre d’activité et qui impliquait l’ensemble de ses métiers, de sa restauration à bord jusqu’à l’électricité utilisée pour la traction de ses trains.

 Au total, les efforts de Thalys et de ses partenaires ont porté leurs fruits : entre 2008 et 2017, les émissions de CO2 ont été réduites de 25.111 tonnes de CO2 soit -46% (répartition totale des émissions par périmètre en 2017 : 24.347t traction / 4.055t services aux passagers / 586t siège / 36t communication / 166t bâtiments annexes = Total 29.190t par rapport de 54.301t en 2008).

Rapporté au nombre de voyageurs, les émissions de CO2 ont ainsi été ramenées, au périmètre validé par les Science Based Targets, de 23,6 g CO2/voy.km à 11,25 soit -52%. 

Les facteurs clés de cette réussite ? Soulignons cette année le passage à 100% d’énergie éolienne aux PaysBas au 1er janvier 2017, une décision forte des NS, partenaire néerlandais de Thalys. Contribuent également la réduction des consommations en éclairage, chauffage et climatisation. La dématérialisation de la billettique. Le choix de produits locaux, bio, de plats végétariens et de poissons certifiés MSC pêche durable : le tout a permis à Thalys de diviser par 2 l’empreinte carbone de sa restauration à bord. Sans oublier l’optimisation des offres Thalys et IZY pour maximiser le taux de remplissage : 10 fois moins polluant que l’avion, le premier combat environnemental de Thalys est de faire préférer le train !

02-10-18 - par Thalys International