Travel HIPPO

Le Classement des Salaires des CEO

‘’Le tourisme est un secteur de travail agréable, mais les salaires sont bas’’. Cette déclaration est encore entendue très fréquemment, aussi bien sur le terrain que lors de journées d’information pour des étudiants potentiels. Il existe cependant des exceptions à cette règle. Celui ou celle qui veut vraiment faire carrière dans le secteur peut gagner autant, voire même davantage que dans d’autres secteurs. Mais les gros salaires sont réservés aux grands patrons. Nous allons vous donner un aperçu de ce que touchent les principaux CEO. Ce sont les HIPPO : Highest Paid Person in the Office.

Il y a eu moins d’argent distribué aux top managers du tourisme en 2018 puisque l’année a été moins bonne pour de nombreuses entreprises. La rémunération des CEO est en effet toujours variable : la plupart du temps, c’est une combinaison de salaire fixe (déjà un joli montant en soi), de bonus et  d’options sous forme d’actions. Ils peuvent évidemment souvent compter sur une voiture avec chauffeur, le remboursement illimité des frais et d’autres avantages non négligeables. Et certains disposent même d’un jet privé de la compagnie. Ce ne sont pas des salaires de footballeurs, mais bon, leur carrière dure souvent bien plus longtemps.

  1. Louis Maroto, CEO Amadeus : 5,6 millions $

Le patron d’Amadeus est le CEO le mieux payé de l’industrie du voyage. Son challenge : ‘’positionner la société connue à l’origine en tant que GDS comme partenaire incontournable de tous les acteurs du secteur dans l’ère NDC’’.

  1. Fritz Joussen, CEO TUI: 5,3 millions $

Fritz Joussen suit de près le numéro 1. Depuis qu’il est seul à la barre, la stratégie de TUI est plus claire que jamais. Son défi : dans un environnement en évolution rapide et constante dans tous les domaines, continuer à construire  TUI pour qu’il soit et reste un acteur d’envergure mondiale.

  1. Sébastien Bazin, CEO Accor: 4,6 millions $

L’homme qui veut transformer et dynamiser Accor et rendre les hôtels attractifs pour tout voyageur potentiel est joliment récompensé pour avoir déjà réussi ce tour de force. Son principal défi a été de faire prospérer des activités innovantes, mais aussi de faire entrer les marques classiques lucratives dans une nouvelle ère.

  1. Karsten Spohr, CEO Lufthansa: 4,3 millions $

Il est le leader incontesté de Lufthansa et il a au cours des dix dernières années accompli un travail phénoménal. Il a continué à renforcer la position de la compagnie comme acteur mondial de premier plan et qui joue un rôle dominant dans tous les domaines, allant du low cost aux vols premium.

  1. Willie Walsh, CEO International Airlines Group: 3,8 millions$

Wille Walsh arrive sur la dernière marche de ce top 5, mais comme tout les hommes de cette liste (Tiens où sont les femmes ? Cantonnées ailleurs comme d’habitude ? Il y a encore du pain sur la planche !), il a une volonté de fer. Il a été le premier à assurer avec succès la croissance de son groupe avec des marques low cost et hybrides. Son défi ? Faire les bons choix dans les manœuvres de consolidation mondiales actuelles.

Au fait, le patron de Disney a empoché en 2018 quelques 68 millions $. Vous pouvez donc aller vous rhabiller, messieurs les patrons du secteur d voyage !

 

(Source pour les chiffres : CEO Magazine – Mise en contexte : Travel360°)

05-09-19 - par Travel360°