De Paris à Tunis: l’horreur n’a pas de frontières

L'attaque au Musée du Bardo à Tunis est un acte odieux. Un acte odieux de plus, de ce qui est en train de devenir, une longue série. Un attentat terroriste lâche qui a coûté la vie à, au moins, 19 personnes. 17 d'entre eux étaient des touristes étrangers. Pourtant, ceci fut surtout une attaque contre la Tunisie et les Tunisiens. Un coup dur pour une démocratie progressiste. Aujourd’hui,  la question suivante n’est pas pertinente, et pourtant, nous devons nous la poser : que signifie cela pour le tourisme?

Depuis la Révolution de Jasmin en janvier 2011, la démocratie a commencé à grandir en Tunisie. Une démocratie unique dans la région. Elle s’est concrétisée par l’entrée en vigueur de la nouvelle Constitution le 10 février 2014. Avec la nouvelle Constitution, le pays a acquis une base solide et peut, à juste titre, prétendre que la Tunisie est le seul pays véritablement démocratique en Afrique du Nord. L'attaque de Tunis est horrible, mais elle ne va pas arrêter ce processus.

Lors de cet attentat, ce sont surtout les touristes étrangers qui ont été tués par les terroristes. Cela a conduit, bien sûr, à l’inquiétude extrême partout dans le monde. Une fois de plus la question suivante se pose: les touristes, sont-ils en sécurité? On a fait référence aux avertissements des Affaires Etrangères et on a conseillé aux voyageurs partis en Tunisie de «faire attention». Entre-temps, nous connaissons déjà ces types d’avertissements: se tenir à l'écart des rassemblements et des manifestations, suivre l'actualité avant et pendant le séjour.

Les touristes sur place sont en sécurité, les touristes ayant l’intention de partir ne courent ni plus ni moins de risques qu’avant l'attaque. C’est la réalité, mais la perception est, bien sûr, différente. Les réservations pour les vacances en Tunisie seront à un arrêt complet dans les prochains jours, ça c’est clair.

La question est toujours: combien de temps durera cette peur? Nous attirons ici l’attention sur la comparaison avec les récentes attaques de Paris. Un massacre horrible, immédiatement suivi par une prise d’otages, ayant fait des victimes. L’horreur ne peut pas être comparée: les événements de Paris et de Tunis dépassent toute imagination.
Peu de voyageurs ont annulé leur voyage prévu à Paris dans les jours qui ont suivi les attaques de Charlie Hebdo. Aujourd'hui, deux mois plus tard, les citytrips à Paris sont réservés sans hésitation. Les hommes d'affaires, les couples et les familles visitent Paris et se baladent sans le moindre souci dans les rues parisiennes.

19-03-15 - par Travel360°