Ebola: quelques constats objectifs

Nous aimerions souligner quelques constats objectifs sur le virus d’Ebola. Nous utilisons l’infographie ci-dessous, qui illustre de façon claire la situation, les distances et l'impact potentiel de ce virus mortel. En effet: le virus fait des victimes et c’est terrible. Mais c’est notre devoir de corriger “l’information” non fondée, orientée- sensation lorsque cela est possible.

Ebola est un immense problème dans certains pays d’Afrique, un problème qui fait mal au cœur. Cependant, il n’y a pas de raisons pour que le tourisme en Afrique toute entière en souffre. De plus: si les messages mensongers et à sensation sont répandus autour de ce problème, le risque est alors grand que le “mythe Ebola” endommage les entrepreneurs africains ainsi que les travailleurs et les familles dont les revenus quotidiens dépendent du tourisme. C’est donc dans l’intérêt de tout le monde que les professionnels du tourisme transmettent de l’information correcte et qu’ils conseillent leurs clients, pour qu’ils ne postposent pas leur safari ou leur circuit en Afrique.

  • Madrid, Londres, Bruxelles et Amsterdam se situent géographiquement plus près des pays touchés par l’Ebola que Le Cap, Nairobi et Windhoek
  • L’Afrique n’est pas un pays, c’est un continent plus grand que les Etats-Unis et l’Europe réunis
  • La plupart des destinations pour faire du safari se trouvent dans l’Afrique orientale et australe
  • Il n’y a aucun cas d’Ebola connu en Afrique australe et orientale. Ni en Namibie, ni au Botswana, ni en Tanzanie, ni au Zimbabwe, ni en Ouganda, ni en Afrique du Sud, ni au Kenya, ni au Malawi, ni en Mozambique
  • Tous ces pays ont, dès le début, sans hésitation pris des mesures strictes pour éviter qu'une seule personne provenant des pays contaminés par le virus Ebola n’ait accès à leurs terres. Voyager par voie terrestre à partir de l'Afrique de l'ouest est presque impossible - aérodromes et aéroports sont contrôlés de façon très stricte.

Ce sont les arguments justes que vous, en tant que professionnel du tourisme, devez énumérer un par un. Nous ne devons pas subir les faits, nous devons les mettre en lumière de manière objective. Tel est notre devoir en tant que professionnel du tourisme. Ci-dessous, nous donnons volontiers l’Infographie.

03-11-14 - par Travel360°