Google Travel? 1/2

Part I

Google veut jouer un rôle toujours plus important dans le processus de recherche en matière de voyages. Mais de là à devenir actif dans l’industrie du voyage, absolument pas. Si cela devait arriver dans les dix années qui viennent, j’irai à pied jusqu’à Istanbul depuis Louvain. Je vais donc vous donner la réponse à la question : ‘’Quelles sont les intentions de Google dans le domaine du voyage ?’’. Elles se résument en deux mots : plus d’argent.

Travel = Big Google Budgets

Travel est un des principaux ‘’verticals’’ pour Google. En d’autres termes : le chiffre d’affaires que l’industrie du voyage et plus particulièrement les géants des OTA réalise chez Google est méga important pour l’entreprise. Cela explique pourquoi Google fait autant d’efforts pour encourager le consommateur à trouver les meilleures offres via les produits de voyage comme Google Flights et Google Hotels. Plus Google facilite le comportement de recherche, plus grande est la probabilité que les OTA et les OTO (Online Tour Operators) maintiennent, voire augmentent leurs budgets pour Google.

Online : Le prix reste le déclencheur

Un fait à souligner : Google pense également que le prix est le principal déclencheur pour une réservation. Ils se basent sur les résultats des recherches : Richard Holden, vice-président de Google Travel a déclaré dernièrement sur Bloomberg TV que les recherches suggèrent que le consommateur serait plus stressé par rapport au prix d’un vol et d’un hôtel qu’il va finalement payer que pour n’importe quel autre achat. Holden a appelé ce phénomène ‘’buyer’s remorse’’ : le regret que vous éprouvez après un achat pour lequel vous n’êtes pas certain d’avoir obtenu le meilleur prix. Ce phénomène apparaîtrait bien plus souvent pour des produits de voyage qu’après un achat d’autres produits souvent plus chers, comme une télé à écran plat ou même une voiture.

Incertitude due aux prix volatils et à un retargetting agressif

Naturellement, le secteur du voyage est en grande partie responsable : les prix des vols et des hôtels sont devenus tellement volatils et fluctuants que le consommateur est devenu naturellement méfiant et doute souvent quant au prix payé. Était-il bas, juste ou élevé ? Le phénomène du retargetting trop agressif (le fait de continuer à être confronté pendant des jours à des offres pour une chambre d’hôtel ou un vol que vous venez de réserver) n’aide pas non plus à arranger les choses. Disons que la stitation est compliquée. Dans un deuxième article, on expliquera que la réponse est: Google a besion de plus d’information!

 

15-07-19 - par Travel360°