Hallelujah: 60% des Belges n’ont pas encore réservé leurs vacances!

Selon l’étude de l’ABTO / WES sur le comportement touristique des Belges pour l'été 2015, il semblerait que la majorité des vacanciers n’a pas encore réservé. Près de 80% de la population veut partir en vacances, ce qui représente 6,2 millions de Belges. Attention, ces derniers partent en vacances plus d’une fois : il s’agit d’environ 12 millions de voyages. Parmi ces personnes-là, 60% n’ont pas encore réservé leurs vacances, donc: réunissons nos forces, il y a encore 7,3 millions de Belges à qui nous devons fournir leur meilleur moment de l'année!

La période des réservations anticipées touche à sa fin et maintenant, le moment de la vérité est arrivé. Dès la mi-février, vous, en tant que conseiller en voyages, en tant que tour-opérateur ou en tant que travel affiliate, ne recevrez plus de cadeaux : il faudra travailler de manière dure et proactive afin d’avoir plus de clients. Selon l'enquête de l’ABTO, il semblerait que le potentiel est plus que grand. 7,3 millions de clients potentiels veulent partir en vacances cette année, mais n’ont encore rien décidé.

Les vacanciers qui n’ont pas encore pris de décision concernant leurs vacances, avancent trois causes principales. 37% ont des doutes quant à la date de leurs vacances - cela peut avoir à faire avec l'employeur, avec les résultats scolaires des enfants ou tout simplement avec l'évolution de la météo de cet été. 32% n’ont encore aucune idée sur la destination - il devrait être clair que c’est le groupe qui est fortement influencé par des propositions et des recommandations justes, orientées « inspiration ». 28% ne sont pas sûrs du budget qu'ils vont pouvoir libérer pour leurs vacances.

Avec ces trois raisons claires à l'esprit, vous, en tant que professionnel du tourisme, vous pouvez vous mettre au travail. Une fois que vous savez quelle est la principale raison pour laquelle un client n'a pas encore réservé, vous pouvez mettre en avant les arguments de vente adéquats. En effet, il ne serait pas très sage de bombarder un client qui réfléchit encore sur sa destination finale par des propositions promotionnelles et par des slogans comme "c’est le prix le plus bas sur le marché".

Les conclusions de l’ABTO sont donc très positives: il reste encore un énorme potentiel de marché à conquérir, il y a même une légère augmentation par rapport à l'année dernière. Une mise en garde: ne misez pas tout sur cette période last minute, à partir de maintenant, ne vous sentez pas obligé de devoir offrir chaque  proposition dans le " paquet de promotion ". Les clients qui décident pendant cette période de l’année, veulent le choix, la qualité et un prix correct. Dans cet ordre-là. Qui inverse l'ordre, cause sa propre perte.

10-02-15 - par Travel360°