La France: un mois de janvier très mauvais pour les réservations

Les conséquences des attentats de Paris ont été directement ressenties dans l'industrie du tourisme française. Au mois de janvier, les réservations dans les agences de voyage ont connu une baisse de 14% par rapport à la même période l'année dernière. Dû à ces conséquences, l'industrie du tourisme française retiendra son souffle pour le reste de la saison des réservations.

Selon le baromètre mensuel Snav / Atout France (Snav = Organisation Nationale des Professionnels du Voyage, l'association française constituée principalement d’agents de voyages) les réservations sont arrivées, dans les jours qui ont suivi les attentats, à un arrêt presque complet et elles ont du mal à répartir. Logique, après un tel événement traumatisant au cœur d’une capitale.

Les destinations comme le Maroc et la Tunisie sont, bien sûr, les plus grandes victimes: le Maroc a connu une baisse de 60%. Pour la plupart des tour-opérateurs français, cette situation est une vraie catastrophe: ces destinations représentent pour le marché français ce que la Majorque et les îles Canaries représentent pour le marché belge. Le Portugal est la seule destination qui, d’après ce qu’on dit, a connu une forte hausse en janvier.

En France, le secteur du tourisme est inquiet que cette saison-ci devienne une très mauvaise saison, que le consommateur qui, après la crise économique, a maintenant aussi  le sentiment de peur  dû aux attentats récents. La "destination France" tirera probablement profit de la saison last minute en particulier: il semble que beaucoup de Français choisiront de descendre en voiture vers le sud du pays pour passer leurs vacances, au lieu de prendre l'avion.

25-02-15 - par Travel360°