Le Fosun chinois a des grands projets avec Thomas Cook.

Fosun, la société d'investissement chinoise, a pris – via une augmentation de capital – 5% de capital de Thomas Cook. Si le nom Fosun vous dit quelque chose, c’est probablement parce que ce même groupe a récemment repris le Club Med. C’est ainsi que s’est terminée la longue bataille de reprise, qui a commencé en 2010. Fosun avait alors acquis ... 7% de capital de Club Med. Les Chinois, projettent-ils de faire la même chose avec Thomas Cook? Une analyse.

Fosun envisage, à court terme, de monter à 10% dans le capital de Thomas Cook, en achetant d’autres actions en bourse. Selon le porte-parole de Fosun, le but n’est pas à terme de reprendre Thomas Cook. Pourtant, ceci n’est pas un investissement purement financier. C’est bien l'intention de Fosun de devenir l’un  des actionnaires actifs, qui pèsera sur la stratégie du Groupe Thomas Cook. Deux éléments importants de cette stratégie: l'immobilier et le marché du tourisme chinois.

L'arrivée de Fosun comme actionnaire de Thomas Cook est une bonne chose, d'autant plus que le groupe, tout comme son concurrent TUI, doit s’assurer un portefeuille de bons hôtels pour les destinations de vacances importantes. L’un des éléments clés de l'accord stratégique, est l'intention de Fosun d’acheter 30 sur les 220 “concept hotels”  de Thomas Cook. Il s’agit d'hôtels qui sont réservés exclusivement pour les clients britanniques de Thomas Cook. Les hôtels seront alors exploités par Thomas Cook et le groupe même décidera de la conceptualisation, de l'image de marque et des innovations. En bref : via l'argent de Fosun, Thomas Cook arrivera à maitriser mieux son propre produit.

Le deuxième élément est le marché du tourisme chinois, qui, dans les années à venir, croîtra afin d’atteindre des proportions gigantesques. Le développement d'hôtels, visant les Chinois qui voyagent, le développement de circuits internationaux pour les Chinois qui voudront découvrir l'Europe: Fosun sait comme personne d’autre que la Chine est aujourd'hui le principal marché du tourisme émetteur dans le monde, mais que le véritable "big bang "est encore à venir. Et à ce moment-là, les propriétaires de Fosun voudront être assis au premier rang.

Avec Fosun, Thomas Cook reçoit donc un actionnaire actif, qui pèsera lourdement sur la stratégie et la gestion du groupe. Tout ceci s’inscrit dans une manière très claire, mais pour les Occidentaux, une nouvelle manière de faire des affaires, parfois rapidement mise en route, mais toujours au sein d’une vision à long terme. Les investissements dans le tourisme sont un moyen, pas une fin. Ils font partie d'une stratégie large, globale où un seul élément est essentiel: assurer la valeur à long terme. Ainsi, jusqu'à la semaine dernière, Fosun a été candidat pour reprendre Indaver, l'entreprise belge de traitement des déchets. Dans ce cas-ci, les Chinois ont dû céder au profit de Fernand Huts de Katoennatie.

Deux journalistes expérimentés du Financial Times ont discuté à la fin du premier jour de cette affaire, lorsque les actions de Thomas Cook ont fait un bond de 20%, suite à la nouvelle relative à Fosun. À la fin de la conversation, l'analyste du Financial Times a fait une remarque importante: il se pourrait bien que Fosun, par la combinaison de détention d’actions et de propriété d’hôtels, soit dans une situation particulière qui pourrait lui permettre de déterminer fortement la stratégie de Thomas Cook Group. Moments intéressants à venir, dans tous les cas.

12-03-15 - par Travel360°