Lufthansa négocie

Jusqu’ici tout va bien

Nous étions nombreux à attendre la communication de Jens Bischof, Chief Commercial Officer de Lufthansa, à l’occasion de l’IBT 2016. Il faut dire que Jens Bischof était le responsable ultime de la décision d’introduire la tant décriée Distribution Cost Charge (DCC) de 16 € pour les réservations via les systèmes GDS. Son message : jusqu’ici tout va bien. Et il a cité des noms.

 La déclaration la plus marquante de Bischof lors de l’IBT : ’Nous avons enregistré plus d’avancées substantielles avec nos connexions B2B directes ces 6 derniers mois qu’au cours des cinq années écoulées.’ En d’autres termes : après l’introduction soudaine et brutale de la DCC, Lufthansa a entamé d’intenses discussions avec les plus grands acteurs du tourisme et d’importantes étapes ont d’ores et déjà été franchies. La grande question pour les mois à venir : quelle est la position des entreprises GDS dans toute cette histoire ?

Bischof a nié à l’ITB que Lufthansa Group ait perdu des parts de marché depuis l’introduction de la DCC en septembre de l’année dernière. Il a même déclaré que l’introduction de cette nouvelle stratégie de distribution a joué un rôle essentiel dans le développement économique de Lufthansa Group. En Belgique, il semble que Brussels Airlines n’ait pas eu à se plaindre de la DCC. Les résultats pour 2015 seront connus prochainement, mais tout le monde le sait : on parle d’un bénéficie à deux chiffres et les premiers résultats mensuels de 2016 sont bons eux aussi.

Soyons clairs : à l’arrivée de la DCC, on a poussé de hauts cris à droite et à gauche, certaines parties se sont essayées à quelques exercices de musculation, mais depuis le premier jour, des discussions avec les principaux acteurs ont été menées. Il était parfois assez drôle de voir certains envoyer des communiqués de presse cinglants alors que le jour d’après ils se réunissaient avec Lufthansa Group pour se mettre autour de la table.

Bischof a également cité des noms à Berlin : Hogg Robinson Group, FTI Ticketshop, L’Tur et Vtours ont déjà conclu des accords avec Lufthansa et utilisent activement l’alternative aux services GDS, la solution ‘Direct Connect’. A noter que le nom de TUI a été aussi cité : ‘TUI a confirmé avoir des projets concernant le canal de distribution alternatif’. Pour Thomas Cook, voilà où nous en sommes : ‘Thomas Cook est dans un échange d’idées constructif sur la possibilité de la connexion directe’. Une déclaration prudente, mais qui n’exclut rien.

Des discussions et des négociations ont été également engagées avec les trois grands acteurs GDS. Bischof : ‘Les pourparlers sont constructifs, mais nous ne savons pas encore comment tout cela va évoluer. J’espère que nous aurons bientôt une nouvelle à vous annoncer.’

Conclusion : on a fait beaucoup de bruit pour rien sur scène, mais on a plutôt bien avancé en coulisses.

11-03-16 - par Travel360°