Uber et Airbnb: un nouveau jeu avec de nouvelles règles?

Aimez-les ou haïssez-les, mais tout le monde doit admettre: la croissance rapide, le succès mondial et la valorisation folle de Airbnb et Uber donnent le vertige. Lors du Marketing & Distribution Day de l’ITB à Berlin, les deux sociétés ont expliqué de quelle – intelligente- manière elles utilisent la technologie afin de créer de la confiance entre de parfaits inconnus partout dans le monde. En même temps, elles ont respectivement et complétement chamboulé le secteur de l'hôtellerie et des transports.

Airbnb : 30 millions de clients depuis sa création en 2008. Uber : 140 millions de trajets en 2014. Une histoire à succès improbable, avec parallèlement, un facteur à succès critique: l'utilisation de la technologie pour amener les personnes en contact les unes avec les autres et faire en sorte qu’elles aient confiance entre elles. Et l’ “économie du partage” est la partie cruciale de l'histoire de ces deux sociétés.

Vous prenez votre smartphone ou votre tablette et vous contactez le propriétaire d’une maison ou un chauffeur : c’est le noyau de l'histoire de, respectivement, Airbnb et Uber. Dans les deux cas, vous pouvez immédiatement vérifier les différentes expériences de vos prédécesseurs, grâce à leurs remarques et évaluations. Sur base de l’information disponible et sur base de contact avec d’autres personnes, vous déciderez ensuite de passer ou non à l’achat du produit. Cette confiance est cruciale et assure le fait qu’aujourd’hui, les gens réservent sans le moindre souci un appartement à Rio de Janeiro et à l'arrivée à Rio, règlent leur trajet de l'aéroport à leur lieu de séjour.

Les deux sociétés ont un important point en commun: ils ne voient pas d’opportunités de croissance en termes de part de marché, ils ne se mesurent pas à des concurrents. Pour Uber, il est particulièrement important de constater qu'aujourd'hui, il y a un milliard de voitures dans le monde et que pour la plupart de ces voitures, nous n’utilisons que 4% de leur potentiel. Airbnb fait remarquer avec plaisir que 80-90% de leur hébergement se compose de "première habitation", il s’agit donc de propriétaires qui louent une partie de leur propre maison. Airbnb a donc, selon cette vision, un potentiel de croissance presque inépuisable.

Cette combinaison de confiance et de possibilités de croissance fait que les entreprises comme Uber et Airbnb se trouvent encore, plus que probablement, au début de leur conquête mondiale. Ils sont donc étonnés de voir de quelle manière ils sont confrontés à l’incompréhension dans divers pays et à des contraintes et règles applicables au secteur hôtelier et celui des taxis. Ils ne se considèrent pas comme des exploitants, mais comme des constructeurs de relations. Entre les fournisseurs et les consommateurs. Cela ne signifie pas qu'ils ne veulent pas prendre leur responsabilité, mais ils font remarquer – peut-être à juste titre- que les règles qui leur sont imposées, doivent être compatibles avec le type d’affaires qu'ils mènent. C’est donc tout un défi pour les créateurs de ces règles, mais dans ce cas-là, nous vivons la naissance et la croissance rapide d’une manière totalement différente de faire des affaires.

25-03-15 - par Travel360°